FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » Bibliothèque » La qualité de l’air dans les bâtiments n’est plus une futilité

La qualité de l’air dans les bâtiments n’est plus une futilité

L’appareil universel testo 400 mesure tous les paramètres relatifs au confort thermique et à la qualité de l’air intérieur. Photo Testo
‘Le bien-être au travail’ est assurément l’objectif de chaque Facility Manager. Si cela fait spontanément penser à un environnement de bureau attrayant, à des postes de travail ergonomiques, un catering sain et un service de nettoyage performant, la qualité de l’air intérieur est probablement la base indispensable au bien-être recherché. L’AR du 2 mai 2019 en illustre l’importance. Quelles conséquences l’AR a-t-il dans la pratique pour le Facility Management ? FM-Magazine a recueilli quelques réactions.

Décrivons d’abord brièvement l’AR. Le 21 mai dernier est paru au Moniteur Belge l’arrêté royal du 2 mai 2019 modifiant le code du bien-être au travail en matière de qualité de l’air intérieur dans les locaux de travail. Il s’agit d’une suite à l’AR Lieux de travail du 14 avril 2016 qui reprend quelques exigences en matière d’aération. Ces exigences ont suscité des critiques parce qu’elles sont difficilement applicables dans la pratique, en particulier dans les bâtiments existants. Le contrôle de conformité est également critiqué car il ne tient pas compte de la qualité de l’air extérieur, une problématique pour les bâtiments dans les grandes villes.

L’AR du 2 mai 2019 sur le bien-être au travail en matière de qualité de l’air intérieur dans les locaux de travail ne remplace par la réglementation PEB (Performance Energétique des Bâtiments). Les deux réglementations sont en vigueur et il convient de suivre la réglementation la plus stricte dans la pratique.

Respecter les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) (voir Code III.1-34§3) est obligatoire pour les locaux de travail de (parties de) bâtiments construits, transformés ou rénovés avec un permis de bâtir après le 1er janvier 2020. Pour les bâtiments existants qui ne peuvent s’y conformer, un plan d’action doit être élaboré pour se conformer à la norme à terme. Ce plan comprend une planification systématique pour améliorer la situation existante avec des mesures à court, à moyen et à long terme.


... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article  ... pour lire la suite, téléchargez gratuitement le PDF de cet article


28/10/2019
Facility Management
 



News en bref
Smart Readiness Indicator pour les bâtiments
| 05/12/2019
Montrer les avantages de BIM aux gestionnaires de bâtiments avec Digital Twin
| 02/12/2019
Qui selon vous mérite d'être élu Facility Manager de l'année ?
| 02/12/2019
Consolidation dans le secteur des services de gardiennage
| 25/11/2019
La part du lion pour Deroanne avec le mobilier TDS
| 22/11/2019

Voir toutes les news