FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Construire des maisons, en s’inspirant des arbres

Construire des maisons, en s’inspirant des arbres

Michael Braungart voit le Facility Manager comme une personne clé dans le succès du C2C.
Michael Braungart voit le Facility Manager comme une personne clé dans le succès du C2C.

Le 8 décembre, Michael Braungart, le fondateur du principe Cradle 2 Cradle, était l’hôte d’une réunion IFMA particulièrement prisée ayant pour thème : « Le défi vert du facility manager ». Longtemps - et encore aujourd’hui - on a travaillé selon le principe ‘cradle to grave’, ce qui signifie que les matières premières sont détruites après usage et non pas ‘rendues’ à la nature. Michael Braungart a pris des exemples frappants comme la production de cuivre : une tonne de cuivre va de pair avec 600 tonnes de déchets, alors que les réserves de cuivre seront épuisées dans un demi-siècle au maximum. 12 millions de tonnes de déchets en plastique flottent sur nos mers, c’est 40 fois plus que ce qu’il y a de plancton.

Ne pas seulement faire mieux, mais traiter correctement
Bien qu’au cours des années, on ait assisté à une prise de conscience par rapport à la prudence qu’il convient d’avoir vis-à-vis de l’environnement, nous sommes toujours dans l’erreur tant que nous n’abandonnons pas le ‘cradle to grave’ au profit du ‘cradle 2 cradle’. Michael Braungart : « Dans le premier cas, nous essayons de limiter les dégâts, de faire moins mal, mais souvent nous causons in fine plus de dégâts. C’est ainsi que ne plus intégrer d’amiante dans les garnitures de freins peut sembler une bonne chose, mais la substance qui remplace l’amiante apparaît comme bien plus nocive encore. » Notre homme n’est pas non plus partisan des maisons ou bureaux passifs. « Trop souvent, la construction passive s’effectue au détriment de la qualité de l’air dans le bâtiment alors qu’un cadre de vie sain dans l’habitation/bureau constitue une base indispensable », souligne Michael Braungart. « Les bâtiments doivent devenir actifs ; ils doivent rendre davantage que retirer à l’environnement, comme le font les arbres ! »

Une tâche essentielle pour le facility manager
Pour Michael Braungart, le succès de l’implémentation du C2C dépend en grande partie du facility manager. Le facility management devient du material management qui tient compte du cycle de vie complet des matériaux et des produits qui sont construits avec ces matériaux. Avec le C2C, ce qui reste à la fin de l’utilisation peut servir de nouvelle matière première. L’intelligent product design, qui fait partie de ce concept, ‘réfléchit’ dès la phase de concept sur l’impact environnemental et le traitement en fin de vie, au lieu de procéder par corrections ultérieures. Michael Braungart a également remercié la Belgique qui a profité de la présidence de l’UE pour placer le C2C dans l’agenda des priorités européennes.
Eduard Codde
15-12-2010


 Plus d'information cradletocradle.nl