Accueil » News » Une collaboration plus étroite entre FM, RH et ICT devient indispensable

Une collaboration plus étroite entre FM, RH et ICT devient indispensable

Le premier rapport sur les tendances FM a été présenté fin 2015. Il a été élaboré sur la base d’une collaboration entre IFMA et PROCOS Group. Cette collaboration visant à cartographier le marché du facility management en Belgique a été reconduite. Nous avons parcouru avec un grand intérêt le rapport sur les tendances FM Belgique 2017.

Le premier rapport sur les tendances FM paru en 2015 fut aussi la première initiative sérieuse destinée à cartographier le marché FM belge. La réalisation de cette 2e édition a pu compter sur une collaboration plus enthousiaste encore. Non seulement un plus grand nombre de participants ont répondu à l’enquête en ligne, mais les tables rondes ont également connu un succès grandissant grâce à une volonté marquée de partager le savoir, l’expérience et les points de vue. Les Facility Managers sont impliqués de différentes manières dans un grand nombre de projets qui vont de pair avec des investissements conséquents et qui ont une influence sur le climat et le bien-être des collaborateurs. Le rapport sur les tendances FM 2017 entend dresser un portrait plus précis du marché FM, du volume qu’il représente, et pointer les tendances et développements futurs. En 2017, le Facility Manager reste toujours un peu dans l’ombre alors qu’en tant que généraliste, il joue un rôle important dans le fonctionnement quotidien de toute organisation. Le Facility Manager pilote en outre des projets stratégiques tels que l’entreprenariat socialement responsable, etc.

Résultats comparables
La méthode de recherche de la 1ère édition a été sciemment conservée dans un souci de continuité et de conformité des résultats obtenus. L’enquête de marché s’est appuyée sur une étude quantitative et qualitative.
L’étude quantitative a jaugé le volume de marché et le marché de l’externalisation du service facilitaire (nettoyage, catering, maintenance technique, sécurité, e.a.). Les chiffres relatifs à 2016 ont été puisés, par le biais de recherches documentaires, dans des sources publiques d’information telles que celles du SPF Economie, de la Banque Nationale de Belgique et d’Eurostat, ainsi que dans des rapports annuels et des rapports d’entreprises. Le rapport ne révèle aucun chiffre par société mais uniquement des chiffres globaux.
L’étude qualitative s’est fixé comme objectif de cadrer les tendances et les développements sur la base de réactions à un questionnaire en ligne. Les participants ont été répartis en 4 groupes : département Facilitaire d’une organisation, prestataire Facilitaire, Conseiller en Facility Management et Instituts d’enseignement proposant une formation en facility management. Une série de questions fut commune à toutes les catégories participantes. Tous les résultats ont été traités de manière anonyme.
Au terme de l’enquête en ligne, les résultats ont été soumis à des leaders d’opinion et des experts du marché. Des tables rondes et des interviews ont été organisées à cet effet.

Panel varié de participants
L’invitation à participer à l’enquête en ligne a été adressée à des professionnels du facility management à l’aide de la base de données d’IFMA Belgian Chapter. 48 % des participants ont obtenu une maîtrise ; 41 % ont une formation technique. 63 % des professionnels du FM interrogés s’appuient sur une expérience de plus de 5 ans et même de 10 ans pour 39 % d’entre eux.
Le plus grand groupe de participants (62 %) est actif dans le département facilitaire d’une organisation. Les conseillers en facility management et les enseignants dans un établissement proposant une formation en facility management représentent 20 % des participants.

Chiffres-clés
Cartographier le marché total du facility management pour l’édition 2017 du rapport sur les tendances FM fut à nouveau un véritable défi. Le groupe de prestataires facilitaires significatifs a en tout cas grandi par rapport à 2015. Le rapport identifie les différents sous-marchés et les compare aux chiffres du 1er rapport de 2015. Le marché FM belge total, tant interne qu’externe (outsourcing), totalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 4,2 milliards €, soit une hausse de 5 % par rapport à il y a 2 ans. Les chiffres indiqués ne comprennent pas l’immobilier.
Selon les participants à l’enquête, 52 % des services facilitaires sont aujourd’hui confiés à des prestataires de service externes, ce qui représente un chiffre d’affaires de 2,2 milliards €. Le facility management ne représente que 1 % du Produit Intérieur Brut (PIB) 2016 (421 milliards €), mais la part reste quasi identique à celle de 2014.
Les services sous-traités ont été analysés en fonction des sous-marchés tels que définis dans la norme européenne EN 15221-4. Il s’agit du nettoyage, du catering, de la maintenance technique, de l’accueil, de la sécurité, de l’entretien des espaces verts et du Total Facility Management (TFM). Les sous-marchés tels que la gestion immobilière, l’ICT et l’immobilier ne sont pas repris dans l’étude car ils requièrent une étude distincte.
Les principaux services facilitaires externalisés sont le nettoyage et le catering. Tout comme dans le premier rapport, le nettoyage représente 32 % du marché FM total. Le catering s’octroie une part de 24 %, soit une légère baisse par rapport aux résultats de 2015 où il s’adjugeait encore une part de 25 %. La maintenance technique se place à la 3e place des services FM sous-traités avec une part de 19 % (+ 2 %), suivi de près par la sécurité (18 %).
Les Facility Managers confirment que le nettoyage, le catering et la maintenance technique constituent les principaux services facilitaires externalisés.
Eduard Codde
20-02-2018


 Commander le rapport