FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisinge-ShopContact |
  
Accueil » News » Coworking, le télétravail en communauté

Coworking, le télétravail en communauté

[+]

[+] Switch Coworking s'est établi à la Caserne Trésignies (Charleroi)

[+] Le Switch Green

Le télétravail est désormais une notion connue de tous. Au sein de cette tendance se trouve toutefois une nuance que tout le monde ne maîtrise pas encore forcément. En plus des bureaux partagés ou du « homeworking », on assiste à l’heure actuelle au développement des espaces dits de « coworking », des espaces de télétravail s’inscrivant dans un état d’esprit tout particulier.
Le 14 décembre dernier a eu lieu l’inauguration officielle du « Switch Coworking » à Charleroi, un espace de coworking labellisé « Creative Wallonia ». Cette initiative, émanant du Ministre de l’économie Jean-Claude Marcourt, a pour but d’entraîner le plus grand nombre possible de Wallons dans une dynamique innovante, nécessaire au succès économique de la Wallonie. Ce sont au total 8 projets de coworking wallons qui ont été sélectionnés et subsidiés par Creative Wallonia, pour la création d’un réseau wallon d’espaces de coworking, CoWallonia. Ce réseau, coordonné par lʼAgence Wallonne des Télécommunications, compte des espaces de coworking un peu partout en Wallonie : The Cowork Factory à La Louvière, Louvain Cowork à Louvain-la-Neuve, Co-nnexion à Mons, The Bubble à Namur, ESCO à Tournai et enfin La Forge dans le centre de Liège et le Cristal Hub à Seraing.

Un lieu, une communauté
Chacun de ces espaces proposent une approche spécifique du coworking, en déclinant une identité qui leur est propre. Et c’est bien là que réside toute la spécificité de ce nouveau mode de travail. Le coworking, qui s’est développé au sein de la tendance du télétravail, s’inscrit en effet dans une philosophie de partage. Il n’est pas seulement défini par un espace de travail partagé mais aussi par une réelle « communauté », un réseau dans lequel le coworker vient s’inscrire. Un coworker est donc à la recherche de bien plus qu’un simple bureau où passer ses coups de fils et envoyer ses mails professionnels. Visant plutôt les individus que les entreprises, le coworking rassemble autour d’un certain nombre de valeurs. Ce sont des espaces au sein desquels on ne travaille pas simplement côte à côte mais où, au contraire, l’interaction et l’échange sont fortement favorisés. Outre l’échange d’idées, la notion d’animation facilitant les contacts et les échanges est centrale.
Le Switch de Charleroi veut d’ailleurs faire de son espace un lieu de rencontres qui ne limitera pas aux coworkers stricto sensu. Il doit favoriser le contact et la collaboration entre personnes issues de mondes différents : entrepreneurs, artistes, chercheurs, travailleurs du monde associatif et de l’éducation. Ainsi, le Switch Lab est spécialement aménagé pour accueillir des ateliers de réflexion et de créativité ouverts à de nombreuses situations et acteurs du développement de la région.

Mot d’ordre : flexibilité
Le Switch Coworking est installé dans le Centre d’Entreprise Heraclès de Charleroi, où il occupe une aile complète de la caserne de Trésignies. L’endroit étendu sur plus de 400m2 est divisé en différents espaces afin de répondre au mieux aux besoins des coworkers. Ainsi le « Switch Cowork Green » est une zone de travail silencieux avec une vingtaine de postes individuels, alors que le « Switch Cowork Blue » permet lui le travail collaboratif. Tout va dans le sens d’une flexibilité absolue. Dans cette optique, on fréquente le lieu totalement à la carte, selon ses propres besoins. Les tarifs commencent à 8€ (pour une demi-journée de 4h) mais on peut également opter pour une formule « passager » (40h/mois), « nomade » (80h/mois) ou encore « illimitée ». On a alors accès aux équipements (poste de travail dans un espace ouvert, salles de réunion,...) et aux événements organisés dans l’espace de coworking, mais on intègre avant tout une communauté de coworkers.
Patrick Bartholome
22-12-2012