Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
image (1)
image (2)
image (3)
image (4)
image (5)
image (6)
image (7)
image (8)
image (9)
image (10)

ALD


« Plus qu’un déménagement : un changement radical »
Profiter d’une nouvelle implantation pour faire évoluer l’entreprise vers le monde du travail de demain : telle était l’ambition d’ALD Automotive. Cette entreprise spécialiste des solutions de mobilité a fait confiance à Global pour accompagner ce changement et concevoir ses nouveaux espaces de travail.

Rompant avec son statut de propriétaire depuis 32 ans, ALD Automotive, société leader en matière de leasing opérationnel, gestion de flotte et solutions de mobilité a choisi de s’installer en tant que locataire dans ses nouveaux locaux d’Evere, en face de l’OTAN. La relocalisation a eu lieu en décembre 2018, après 18 mois de préparation. « Nous souhaitions nous implanter dans un environnement international, plus professionnel, correspondant mieux à notre image et à la nature même de notre offre de services de mobilité », explique Pascale Huppertz, office manager.

Supprimer le cloisonnement, au propre et au figuré
Après une analyse « stay or move », l’entreprise a choisi Global pour l’accompagner dans le choix des locaux, la conception des espaces et l’accompagnement dans un changement radical vers le NWOW. « Supprimer le cloisonnement entre départements et augmenter l’interaction, le partage et la collaboration était notre objectif premier. Nous avons commencé par organiser des workshops pour écouter demandes et besoins, puis fait la sélection de ce qui était réalisable. Une étape indispensable pour rassurer les réticences naturelles. Des “change ambassadors” ont également été désignés dans chaque département. Nous avons pu compter sur engagement total de la direction, ce qui a permis des décisions rapides et donné impact positif sur le bien-être au travail en cours de projet. »

Le point fort de cette relocalisation est qu’ALD a profité de cette opportunité – rare dans la vie d’une entreprise – pour faire bien plus qu’un déménagement : il s’est agi d’un changement radical de l’organisation. Et sur ce point, Pascale Huppertz donne trois conseils : « Toujours prévoir un accompagnement du changement pour garantir le succès du NWOW et ainsi éviter de perdre du temps et de l’énergie en essais-erreurs jusqu’à ce que les bonnes pratiques s’installent spontanément. Écouter les collaborateurs à tous les niveaux. Effectuer des visites d’inspiration dans d’autres entreprises, de toutes tailles. »

Une volonté de challenger le client
Patrice Delleuze, architecte d’intérieur, chargé du projet ALD chez Global : « Lors de l’appel d’offres, nous avons reçu un cahier des charges avec des objectifs forts en termes de planning, de budget et de volonté de changement radical en faveur du NWOW, avec une demande de solutions flexdesk et paperless. La volonté d’évolution du client était donc bien présente mais pourtant nous avons voulu les challenger encore au-delà de leurs demandes. Un seul exemple : la façon dont nous avons traité les besoins en postes de travail. Pour 250 personnes, ALD prévoyait 250 workplaces. Nous avons proposé autre chose : 4 déclinaisons ergonomiques différentes (benches, bureaux debout, fauteuils à tablette et bureaux d’isolement) qui totalisent effectivement 250 places mais pas toutes identiques. Il s’y ajoute une très grande offre de salles de réunions. »

Évoluer sans attendre
Selon l’expérience de Global, dans ce type de situation, il est indispensable de passer, sans attendre, dès le stade du déménagement, à la nouvelle organisation NWOW. L’objectif : instaurer immédiatement et naturellement la pratique nouvelle de choisir son type de poste travail en fonction de l’activité en cours. « On évite ainsi que les collaborateurs s’habituent à s’installer tous les jours au même bureau, parmi 250 autres semblables, ce qui risque d’amener tensions ou hésitations lors de l’arrivée de nouveaux collègues », explique Patrice Delleuze.

Le vrai rôle de l’open space
Les nombreuses salles de réunion, quant à elles, permettent de réinstaurer l’open space dans son vrai rôle : celui d’espace de concentration ! Chez ALD, toute conversation ou appel téléphonique de plus de 2 minutes doit avoir lieu en salles de réunion, qui sont les espaces de collaboration proches, nombreux et variés. L’ergonomie des salles de réunions est variable : tabourets hauts pour rencontres brèves et dynamiques, chaises confortables ou fauteuils pour des sessions plus longues.
« Pour les postes de travail, chaque département a défini quel pourcentage de mobilier il souhaitait dans les 4 versions ergonomiques différentes, précise Patrice Delleuze. La taille des open spaces, appelés “home base”, est limitée à maximum 20 personnes. Un département est équipé d’un, deux ou trois home bases, mais rien n’empêche un collaborateur de s’installer dans une home base d’un autre service s’il a besoin d’un poste de travail d’un type qui n’est plus disponible dans son propre département. »

Solution originale pour les postes de direction
« Nous avons recommandé à ALD une solution que nous avons implémentée à plusieurs reprises avec succès : les six directeurs disposent, chacun, d’un bureau individuel qui, en leur absence (fréquente par la nature de la fonction) devient une salle de réunion supplémentaire, à la disposition de tous. Et la question des documents personnels ou confidentiels ne se pose plus dans une entreprise où désormais 14 armoires suffisent à 250 personnes… »

En demande d’inspiration
« ALD était en demande d’accompagnement et d’inspiration. Mais nous avons pu les faire aller plus loin en leur montrant des possibilités qu’ils ne soupçonnaient pas. Cela a contribué à notre succès dans cet appel d’offres auquel 11 bureaux de design & build de premier plan ont concouru », conclut Patrice Delleuze.

Photos: Marc Detiffe
 



Last update: 02/09/2019 13:52:27