Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
Marc Detiffe
image (1)
Marc Detiffe
image (2)
image (3)
Marc Detiffe
image (4)
Marc Detiffe
image (5)
Marc Detiffe
image (6)
Marc Detiffe
image (7)
Marc Detiffe
image (8)
Marc Detiffe
Marc Detiffe

MICROSOFT PASSPORT


Communiquer l’identité belge
Au cours de l’automne 2014, le choix est tombé sur le bâtiment Passport, jouxtant l’aéroport : cet immeuble allait être le nouveau siège belge de Microsoft. « Le concept de ce siège devait illustrer l’ancrage local dans le marché belge, renforcer le lien avec les partenaires par l’organisation de formations, diverses sessions d’information… », précise Valérie Pierre, responsable Marketing & Operations de Microsoft.

L’organisation Microsoft belge emploie environ 400 collaborateurs. Le siège est conçu comme un centre de rencontre ouvert et attrayant pour les collaborateurs et les partenaires, qui invite les personnes à s’y rendre, de manière organique ou organisée. Microsoft loue trois étages du bâtiment Passport. Le premier est totalement réservé aux contacts avec les partenaires, le deuxième est aménagé en centre de démonstration pour les derniers développements technologiques et le niveau supérieur est exclusivement destiné aux collaborateurs. L’organisation sur trois niveaux, dont chacun a une fonction spécifique, a germé en interne. « Une équipe centrale de six collaborateurs, représentant tous les départements, a été composée pour le développement du concept », décrit Valérie Pierre.

Harmonie entre l’architecture et l’utilisateur
« Microsoft souhaitait le nec plus ultra en termes d’aménagement et de finition respectant – évidemment – les directives internationales qui visent une uniformité et une reconnaissance mondiale tout en affichant une identité propre », se rappelle Wim Van Hove, Managing Director PROCOS Group. Les visiteurs qui pénètrent dans le bâtiment Passport ne voient aucune autre entreprise dans l’atrium. Toute l’attention se porte dès lors spontanément sur Microsoft.
« Le plan d’étage des trois niveaux loués dans le bâtiment Passport n’était pas idéal en raison d’une implantation basse avec une vue limitée », commente Irina Vasileva, Architect Workplace Consultant PROCOS Group. « L’aménagement de l’espace devait favoriser l’harmonie entre les besoins du client et la donnée architecturale du bâtiment (entrée de lumière, orientation, localisation) dans l’intérêt de l’utilisateur ». En fait, un seul point offre une vue panoramique sur le tarmac. L’élaboration des plans d’étage s’est concentrée là-dessus. Les locaux fermés se situent dans la partie intérieure ; la circulation s’effectue côté extérieur vers la lumière du jour. « L’aménagement de l’espace s’appuie sur le plan de circulation qui devait être intuitif pour les utilisateurs », indique Irina Vasileva. « Le fait d’élargir et de rétrécir les couloirs de circulation donne une impression d’espace tout en contribuant à une parcellisation douce de la surface. Chaque mètre carré est différent en termes de finition et bénéficie de son caractère propre. » Le concept est si ingénieux qu’en cas de faible occupation des postes de travail, l’ensemble ne paraît jamais nu ou vide, alors qu’en cas de taux d’occupation élevé, il ne génère aucune sensation d’encombrement.

Art Nouveau
« Un lien avec la Belgique » : ce critère était inscrit en haut de la liste des aspirations en matière d’aménagement et de décoration du nouveau siège de Microsoft. Un grand nombre de visiteurs étrangers plongent dans le bâtiment Passport après avoir parcouru les quelques centaines de mètres à peine qui les séparent de l’aéroport. Et bien qu’ils ne voient généralement pas grand-chose de notre petit pays, ils vivent néanmoins une brève immersion au cœur de l’identité belge. Celle-ci est souvent illustrée par nos nombreux héros de bandes dessinées mais leur réplique était exclue ici.
« Les façades avant et arrière du bâtiment sont exposées au nord et au sud, situant d’emblée les régions flamande et wallonne », explique Irina Vasileva. « La Flandre et la Wallonie sont symboliquement “colorées” de beige – les plages de la Mer du Nord – et de vert – les Ardennes –, constituant une bonne base pour la palette des couleurs à traiter. »
À l’opposé du site de l’aéroport, caractérisé par l’abondance d’acier et de béton, le nouveau cadre de travail mise sur l’apport de la nature. « C’est ainsi que l’on a pensé au Gingko biloba, un arbre dont diverses espèces existaient déjà il y a 270 millions d’années et qui a même survécu à l’ère glaciaire », explique Irina Vasileva. « La feuille du Gingko est très spécifique et typique du style Art Nouveau dont Bruxelles a été le berceau. » Outre Victor Horta, le grand prêtre de l’Art Nouveau, de nombreux autres architectes moins connus ont laissé des centaines de témoignages de ce courant. L’Art Nouveau a été une grande source d’inspiration, tant au niveau des formes que du cadre de travail.

Procos Group s’est vu confier la totalité du projet, de l’aménagement de l’espace à l’exécution en passant par la conception, l’agencement et la décoration. D’un point de vue technique, la société a collaboré avec VK Architects & Engineers. Wim Van Hove : « Le concept de l’aménagement a été développé en 3D et associé à la technique de la réalité virtuelle. Ceci permettait au client de parcourir le bâtiment avec des lunettes VR et ainsi d’avoir un avant-goût de ce à quoi il allait ressembler en réalité. »

Activity based office
Pour les 400 collaborateurs de Microsoft, le siège prévoit 123 postes de travail et 334 places supplémentaires réparties dans les 46 salles de réunion. « Chaque siège non occupé est disponible pour un collaborateur », explique Valérie Pierre. « La détermination du ratio résulte d’un examen de l’utilisation individuelle du temps et des personnes avec lesquelles les collaborations sont les plus fréquentes. Le but est de changer de place plusieurs fois par jour en fonction des tâches à effectuer. »
Les postes de travail sont très variés, avec beaucoup de couleurs différentes, des hauteurs diverses et un large éventail de mobilier (sièges, fauteuils…).
« L’éclairage et un climat de travail agréable du point de vue acoustique ont également fait l’objet d’une attention particulière », poursuit Irina Vasileva. « L’éclairage – à la fois fonctionnel et d’ambiance – est associé à des scénarios de lumière faisant appel à diverses nuances de couleurs et d’intensité. Les prestations acoustiques du revêtement ont été adaptées à l’utilisation de conférences téléphoniques, surtout dans les petites salles (de réunion). » La décoration intérieure intègre un grand nombre d’images et de travaux graphiques qui représentent chacun une histoire propre et incitent ainsi à la communication.

Gestion optimale de l’occupation des salles de réunion
Par rapport à l’implantation précédente, le nombre de salles de réunion a augmenté. Il y en a désormais 46 au total, leur capacité variant de 3 à 60 personnes. La majeure partie des salles de réunion peuvent accueillir de 3 à 5 personnes. Il n’est pas possible de réserver les salles de réunion d’une capacité jusqu’à 8 personnes. Ceci afin d’éviter de les bloquer pendant une heure alors que la réunion est terminé après une demi-heure. « En pratique, cela marche très bien car il y a une forte rotation et les durées d’occupation des espaces sont relativement courtes », constate Valérie Pierre.

Le déménagement vers le bâtiment Passport fut pour Microsoft l’occasion idéale de diffuser aux collaborateurs et partenaires la nouvelle image d’entreprise, celle d’un « end-to-end software solution provider ».

 

Partenaires et fournisseurs ayant participé au projet


WORKPLACE DESIGN & BUILD

Marc Detiffe


Marc Detiffe
Marc Detiffe
Marc Detiffe
Marc Detiffe
Marc Detiffe
Marc Detiffe


Last update: 02/09/2019 13:49:49