FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » Bibliothèque » La technologie sans contact, la solution la plus hygiénique pour les espaces sanitaires

La technologie sans contact, la solution la plus hygiénique pour les espaces sanitaires

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, l’hygiène des mains est sous les projecteurs. À juste titre, car il est crucial d’avoir les mains propres et sèches dans la lutte contre la COVID-19 et d’autres maladies infectieuses. Afin de protéger employés et visiteurs, l’aménagement des espaces sanitaires dans les endroits très fréquentés fait l’objet d’une attention accrue. La nouvelle plateforme indépendante « Touchfree Toilet » (Toilettes sans contact) montre comment les innovations technologiques peuvent contribuer à une amélioration de l’hygiène dans les toilettes.

Selon diverses études, dont une réalisée par l’université de Harvard, la réduction des zones de contact des mains permet de lutter efficacement contre la propagation des agents pathogènes. Ces zones sont principalement des surfaces souvent touchées par de nombreuses personnes, telles que poignées de porte, interrupteurs et boutons de chasse d’eau. Les installations sanitaires les plus hygiéniques sont donc celles où l’utilisateur ne doit rien toucher, autrement dit des « toilettes sans contact ».

Endroits très fréquentés
Lors d’un passage aux toilettes, les utilisateurs touchent souvent plusieurs surfaces sales, avant et après le lavage des mains. D’après la dernière étude nationale sur les toilettes, 24 % des robinets, c’est-à-dire 1 sur 4, sont souillés, de même qu’une grande partie des boutons de chasse d’eau et des poignées de porte.

Il est important de réduire au maximum le nombre de zones de contact des mains dans les espaces sanitaires, en particulier dans les bâtiments très fréquentés. Pour ce faire, plusieurs méthodes existent. La plus commune consiste à installer des portes, boutons de chasse d’eau, robinets et sèche-mains contrôlés par un capteur.

Aller aux toilettes sans rien toucher
Les portes équipées d’un capteur d’ouverture sans contact se trouvent pour l’instant principalement dans des environnements où s’appliquent depuis longtemps des normes drastiques en matière d’hygiène, comme les hôpitaux, les hôtels ou l’industrie agroalimentaire. Les poignées de porte traditionnelles sont souvent sales, par exemple parce que certains ne se lavent pas ou ne se sèchent pas les mains (ou ne le font pas correctement) après être allés aux toilettes.

L’épidémie de coronavirus a pour effet de renforcer les exigences dans d’autres environnements, comme les bureaux. Des portes sans contact y sont de plus en plus souvent installées. De manière générale, elles s’ouvrent d’un simple geste de la main (sans contact) et se referment automatiquement. En outre, il existe des portes contrôlées par capteur spécialement conçues pour les cabines de toilettes individuelles, qui peuvent être verrouillées et déverrouillées de l’intérieur.

Les boutons de chasse d’eau forment aussi une source potentielle de contamination. Il est donc logique que de plus en plus de gens rechignent à activer la chasse d’eau manuellement. La plateforme Touchfree Toilet présente une sélection de plaques de chasse d’eau qui sont activées par capteur sans que l’utilisateur ait besoin de toucher quoi que ce soit. Ces plaques peuvent être installées pour réduire le nombre de zones de contact des mains. La plateforme aborde également le sujet des urinoirs automatiques, et même celui des wc-douches. Cela peut paraître futuriste, mais Johan Molenbroek, maître de conférences à l’université TU Delft, estime que le papier toilette appartiendra bientôt au passé.

Lavage des mains sans contact
On sait depuis longtemps que se laver correctement et régulièrement les mains permet de lutter contre la propagation des germes. On s’interroge beaucoup moins sur la façon de garder les mains propres. Pourtant, le risque de contamination est considérablement réduit quand on évite activement de toucher des surfaces sales.

>Dans ce cadre, les robinets et les distributeurs de savon contrôlés par des capteurs peuvent faire une grande différence. En outre, certains robinets électroniques peuvent être programmés de façon à économiser l’eau au maximum. Certains modèles sont même dotés d’un système de rinçage automatique qui empêche notamment la prolifération de bactéries comme les légionelles. Ces robinets peuvent être combinés avec des distributeurs de savon sans contact, et intégrés par exemple dans le même lavabo. Les distributeurs contrôlés par capteur restent propres et fournissent juste assez de savon, de façon à éviter les traces résiduelles sur le lavabo. Ils sont en outre fabriqués à partir de matériaux antibactériens, ce qui les rend faciles à nettoyer en même temps que le robinet – un atout supplémentaire en matière d’hygiène !

Séchage hygiénique des mains
Des mains qui semblent propres peuvent tout de même transporter à notre insu de grandes quantités d’agents pathogènes. C’est particulièrement vrai si elles ne sont pas séchées correctement : en effet, les bactéries se propagent 1 000 fois plus vite via des mains humides que des mains sèches. Il est donc indispensable de mettre en œuvre les meilleures solutions de séchage disponibles.

Diverses études ont montré que les méthodes les plus hygiéniques sont les sèche-mains à air pulsé équipés de filtre HEPA et les essuie-mains en papier. Ces deux solutions sont d’ailleurs prescrites tant par l’OMS que par les CDC pour le séchage efficace des mains. Elles permettent de se sécher rapidement les mains en réduisant le risque de propagation des particules bactériennes et virales. Les sèche-mains à air pulsé efficaces sèchent en effet les mains aussi vite que le papier. De plus, ces appareils modernes garantissent un séchage sans le moindre contact, contrairement aux essuie-mains en papier. Ils sont en outre beaucoup plus durables que le papier.

La façon la plus hygiénique de se laver et de se sécher les mains est d’effectuer les deux actions au-dessus du lavabo. Les robinets spéciaux avec sèche-mains intégré permettent aux utilisateurs de se laver et de se sécher les mains sans avoir à toucher quoi que ce soit. L’eau résiduelle est drainée immédiatement, ce qui permet d’éviter la projection de gouttes ou de germes pathogènes sur la poubelle, la serviette de toilette ou le sol.

L’importance de la technologie sans contact
Des études ont montré que les virus, dont le coronavirus, peuvent survivre des heures, voire des jours dans certains endroits. Des scientifiques australiens ont montré que le coronavirus peut survivre jusqu’à 28 jours sur certaines surfaces. C’est beaucoup plus long que le classique virus de la grippe, qui survit pendant 17 jours maximum.

Il est encore trop tôt pour déterminer quel rôle joue la contamination par les surfaces, quel pourcentage des infections est dû au contact des mains et quels matériaux favorisent la contamination. Cependant, nous savons déjà que la réduction des zones de contact des mains, en particulier dans les espaces sanitaires très fréquentés, est une bonne stratégie pour lutter contre les contaminations.



Photo Gallery

13/11/2020
Nettoyage et Hygiène - Bâtiments et Techniques
 



Autres nouvéautés
Des portes automatiques et des unités d’activation sans contact pour une hygiène optimale
| 02/12/2020
Rentokil Initial BeLux est le nouveau corporate partner d'IFMA
| 01/12/2020
Le DET ou Facility Manager en France
| 30/11/2020
Schneider Electric investit dans Planon
| 27/11/2020
Le coût du poste de travail en France
| 27/11/2020

Voir toutes les news