FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Le leasing kilométrique a toujours la préférence

Le leasing kilométrique a toujours la préférence



Les grands gestionnaires de parc donnent généralement la préférence aux contrats full service avec un kilométrage prédéfini. C’est ce qui ressort du baromètre CVO 2011 (Corporate Vehicle Observatory) qui, à la demande d’Arval et de BNP Paribas, a réalisé une enquête auprès de 3.300 fleet managers dans toute l’Europe. Les contrats avec valeur résiduelle fixée sont nettement moins populaires.

Environ 40 % des entreprises concluent un contrat de leasing avec un coût annuel établi, complété par divers services. A peine plus d’un quart des fleet managers optent pour un contrat avec une valeur finale du véhicule déterminée. A l’échelle européenne, à peu près la moitié des sociétés plus modestes semblent toujours donner la préférence à l’achat du parc. La durée d’utilisation de la flotte varie avec la formule de financement retenue. Pour les contrats de leasing avec kilométrage annuel fixé, cette durée est de 42 mois en moyenne. Les véhicules achetés restent en moyenne 58 mois en service.

Service important
Généralement, les gestionnaires de flotte attachent beaucoup de valeur aux services classiques proposés par les sociétés de leasing, comme la gestion des cartes carburant, le reporting en ligne, l’entretien, l’assistance 24/24, la mise à disposition d’une voiture de remplacement. Une forte majorité des personnes interrogées souhaitent davantage de services liés à l’écologie comme le reporting CO2, le conseil en écologisation du parc et de la car policy, la formation à une conduite plus écologique et économique. Les sociétés sont également prêtes à intégrer des voitures électriques dans la flotte.

Dans le cas de grandes entreprises, près de 50 % des gestionnaires de flotte sont convaincus que la valeur résiduelle des véhicules retrouve un bon niveau. Un peu plus d’un tiers de leurs collègues tablent sur des valeurs résiduelles qui continuent à baisser. Près d’un tiers des fleet managers envisagent dès lors d’augmenter le parc dans les 3 prochaines années. 5 % à peine des gestionnaires de parc interrogés pensent devoir continuer à comprimer la flotte. Pour 70 % des grandes entreprises, les coûts liés à la flotte vont continuer à être sous pression. Ce pourcentage est de 57 % chez les entreprises plus petites.

Motivation
A noter que pour les grandes entreprises allemandes, 75 % des collaborateurs ont leur mot à dire dans le choix de la voiture. Environ 40 % d’entre eux peuvent choisir en fonction d’un budget établi, tandis que 34 % peuvent choisir dans une liste. Pour les petites entreprises, par contre, 57 % des collaborateurs n’ont rien à dire dans le choix du véhicule. Sur le plan européen, 15 % des fleet managers interrogés indiquent que la voiture fait office d’incentive explicite pour les collaborateurs. Plus de 1 voiture de société sur 10 (11 %) résulte d’une revalorisation du package salarial.
Eduard Codde
13-05-2011


 Consultez les résultats détaillés du baromètre Européen 'Corporate Vehicule Observatory' 2011