FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Ecorate.eu, un grand investissement mérite une meilleure visibilité

Ecorate.eu, un grand investissement mérite une meilleure visibilité

Guido Redant, Ph. D. de Gand et éditeur du magazine ecoTips : 'Le temps qu'un consommateur accorde à l'information produit est minime en comparaison avec celui qu'y consacre un acheteur professionnel. Avec ecorate.eu, nous proposons une information qui convient aux deux. Le professionnel cherchera ensuite une info plus fouillée.'
[+] Guido Redant, Ph. D. de Gand et éditeur du magazine ecoTips : "Le temps qu'un consommateur accorde à l'information produit est minime en comparaison avec celui qu'y consacre un acheteur professionnel. Avec ecorate.eu, nous proposons une information qui convient aux deux. Le professionnel cherchera ensuite une info plus fouillée."

Il existe 432 écolabels enregistrés dans le monde. On les retrouve dans 246 pays répartis sur tous les continents et couvrent 25 secteurs. Quels produits ou services portent quel label et qu'est-ce que cela signifie ? Guido Redant, Ph. D. de Gand et éditeur du magazine ecoTips a cherché la réponse à cette question complexe. Et a trouvé son inspiration dans la crise bancaire... comprenez le système de notation ! Guido Redant s'étonne qu'autant d'efforts sont consentis par les entreprises et les autorités et que si peu de choses soient mises en évidence. Il juge : "Si, en tant que consommateur (ou société), je dois choisir un produit dans une série d'offres similaires, j'opterai alors pour un produit avec des qualifications éco. Il faut évidemment que je sache quels sont les produits comparables, avec écolabel, sur le marché." C'est précisément ce qui est innovant dans le nouveau site web www.ecoRate.eu. Guido Redant : "Le but d'ecoRate.eu est double : donner la chance aux entreprises de visualiser et de valoriser leurs efforts environnementaux à travers toute la chaîne de valeurs, jusqu'au produit final, d'une part, et donner aux consommateurs industriels et particuliers une base pour opérer des choix durables fondés sur une argumentation solide, d'autre part. En souscrivant au système d'étoiles simple d'ecoRate, les producteurs peuvent désormais visualiser tous les efforts environnementaux fournis. Ainsi, tant les labels corporate (ISO, EMAS, C2C, Chartes,...) que les labels produits (plus de 430) sont intégrés dans la communication marketing d'un produit ou d'une marque spécifique et contribuent à la 'selling proposition' unique visée par tout marketeur."

ecoRate part du principe que le consommateur n'est pas intéressé par le fait qu'une entreprise dispose d'un certificat ISO14001 ou d'un certificat EMAS. Le consommateur veut seulement savoir si la société respecte ses obligations environnementales. Idem en ce qui concerne les normes produits. Le client ne veut pas savoir si un papier dispose d'un label Ange bleu ou d'un certificat Nordic Swan. Il ne veut pas savoir si son imprimeur est 'Imprim Vert' ou certifié FSC ou PEFC, compensé CO2 ou neutre climatiquement, "ou peut-être est-ce la même chose... ?". Mais si le client peut 'VOIR' quelque part qu'un fournisseur déterminé se distingue des concurrents par trois ou quatre critères écologiques différents, cela va véritablement influencer son comportement d'achat.

ecoRate.eu
Le site web est tout aussi simple que le concept. Tant l'inscription du produit que la fonction de recherche sont aisées. Le moteur de recherche permet au visiteur du site de chercher des produits avec des termes très larges : exemple, le mot 'doux' débouche sur des serviettes de bain 2 étoiles et du papier toilettes 4 étoiles ! Un clic sur le produit donne une fiche produit avec les écolabels, la description du produit, le fabricant, d'éventuelles autres marques, le canal de distribution et un lien vers une brochure. Une soixantaine de produits avec 'rating' étaient en ligne lors du lancement du site le 25 octobre dernier, répartis en trois groupes cibles : eco@home, eco@office, eco@work. Mais 'home' doit en ce moment être vu comme le profil 'home' de l'acheteur professionnel. Le site web n'est en effet pas connu du consommateur et n'applique aucun label. Les étoiles donnent une information quantitative sur le label. Le score maximum est de 5 étoiles. Un lien permet de passer au Guide des Achats durables qui donne un aperçu des labels par secteur tandis que l'Ecolabel Index parcourt le contenu des labels.
Idéalement, il faudrait deux ou trois labels reconnus mondialement avec des critères clairs, bien définis, comparables aux labels énergétiques UE qui sont obligatoirement indiqués depuis 2010 sur tous les appareils électriques. Ceci donne au consommateur, en une fraction de seconde, une estimation des prestations énergétiques de l'appareil - c'est aussi le temps qu'il y consacre en réalité ! Le professionnel peut rechercher et utiliser une information plus spécifique par le biais de fiches produits. Mais cela demande du temps (beaucoup) et entre-temps... il existe ecoRate.eu et qui sait... peut-être deviendra-t-il aussi un outil pour le consommateur si les organisations de consommateurs s'en emparent ?
www.ecorate.eu (version anglaise prévue pour le début 2013)
Didier Van Den Eynde
26-10-2012