FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Pari réussi pour rendre des logements sociaux moins énergivores

Pari réussi pour rendre des logements sociaux moins énergivores

Céline Frémault, ministre bruxelloise du Logement et de l’Environnement
[+] Céline Frémault, ministre bruxelloise du Logement et de l’Environnement

Début juillet, Céline Frémault, ministre bruxelloise du Logement et de l’Environnement dévoilait et mettait en exergue les résultats très positifs d’optimisation de la gestion énergétique dans les logements sociaux obtenus grâce au Plan Local d’Action pour la Gestion Energétique (PLAGE) initié par la Région. 11 sociétés de logements sociaux ayant suivi et bénéficié de ce programme ont économisé près de 550.000 euros en 2014 grâce à une baisse de leur consommation de 13 %. Un résultat doublement satisfaisant d’abord pour le budget des locataires sociaux exposé au risque de précarité énergétique, ensuite pour les objectifs de la région de diminution des émissions directes de gaz à effet de serre.

La recette du succès
Depuis sa création, plusieurs phases de PLAGE se sont succédé et la méthode s’est affinée avec le retour d’expérience. Céline Jeanmart, ingénieur responsable du projet PLAGE à Bruxelles Environnement (IBGE), a été chargée d’en développer la partie technique. Elle explique les origines et évolution de cette méthode de gestion énergétique « En 2006 on est parti du constat que l’efficience énergétique pouvait être améliorée significativement avec des investissements faibles, en mettant en place des actions d’utilisation rationnelle de l’énergie portant sur les comportements et sur la régulation des systèmes. Il s’agit donc de partir de l’existant. Les économies de consommation obtenues dégagent des moyens financiers nouveaux qui permettent alors de résoudre d’autres problèmes. C’est le principe du cercle vertueux, qui peut s’appliquer aussi bien à l’échelle du budget d’une grande entreprise qu’à celle du budget d’une famille. »

Le principe du PLAGE est celui d’un appel à projets au terme duquel certains organismes sont désignés pour bénéficier du financement du salaire d’un Responsable Énergie pendant 4 ans et d’une enveloppe limitée (environ 50.000 €) pour la réalisation de travaux. Céline Jeanmart : « Le travail du Responsable Énergie commence par l’établissement d’un cadastre énergétique de l’existant. Il fait un examen, orienté consommation, de tous les équipements et de tous les vecteurs d’énergie : gaz, électricité, etc. Cela dure un an, le temps d’un cycle complet de chauffe. Sur la base des données de consommation, il établit ensuite un programme d’actions qui priorise les bâtiments avec un grand potentiel d’actions. Généralement, cela va correspondre aux bâtiments qui représentent plus de 50% de la consommation du parc immobilier. La mise en œuvre et le suivi durent 3 ans. Il arrive ensuite souvent que le Responsable Énergie soit engagé à durée indéterminée par l’institution qui l’accueille pour remplir des missions complémentaires. » Plusieurs programmes PLAGE ont été lancés, visant successivement le secteur hospitalier, les communes (en deux phases), les écoles et enfin les logements sociaux des SISP (Sociétés Immobilières de Service Public) dont les résultats viennent d’être communiqués.

D’une démarche volontariste à une obligation pour les grands parcs de bâtiments.
Le succès rencontré avec les PLAGE pourrait prochainement rendre cette démarche obligatoire pour tous les pouvoirs publics gérant un parc de bâtiments de plus de 50.000 m² et tous les propriétaires privés gérant des parcs de bâtiments de plus de 100.000 m² sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Ces dispositions seraient alors intégrées dans le Code bruxellois de l’Air, du Climat et de l’Énergie (COBRACE). Pour les institutions et entreprises non concernées par l’obligation à cause de leur taille, Bruxelles Environnement prévoit un accompagnement sur une base volontaire et met en place des outils adéquats. Pour en savoir plus sur ce programme et méthodologie, nous vous invitons à lire le reportage réalisé suite à notre interview de Céline Jeanmart.
Patrick Bartholome
19-08-2015


 Lire aussi l'article 'Efficience énergétique renforcée et investissements modérés' au sujet de la méthode PLAGE