FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Un projet 'smart' et durable pour la ville de Dinant

Un projet 'smart' et durable pour la ville de Dinant

Afin de redynamiser le cœur de ville de Dinant, notamment grâce à la création d’une promenade réservée aux piétons et cyclistes sur le fleuve, un vaste projet de réaménagement de l’entièreté de la rive droite de la Meuse a été élaboré. La 1e phase du chantier dit de ‘La Croisette’ a démarré fin septembre. Ce projet innovant et durable, destiné à améliorer sensiblement la mobilité au centre-ville, a été retenu par la Banque européenne d'investissement (BEI) et Belfius Banque dans le cadre du programme ‘Smart Cities & Sustainable Development’. Le projet dinantais est ainsi l’un des premiers projets en Belgique à pouvoir bénéficier des avantages de ce programme de financement unique.
Lancé en juin dernier, le programme de financement de Belfius et de la BEI met 400 millions d’euros à la disposition des pouvoirs locaux en Belgique pour la réalisation de projets « smart » et durables. Pour s’inscrire dans une démarche « Smart Cities », les projets doivent témoigner d’une attention particulière pour la mobilité, le développement urbain et l’efficacité énergétique. Dès le lancement du programme ‘Smart Cities & Sustainable Development’ par Belfius et la BEI l’année dernière, la Ville de Dinant a introduit un dossier de financement pour son projet de redynamisation.

Redynamisation de la ville mosane
Construction d’un encorbellement destiné à offrir une ‘respiration’ au centre-ville confronté à des problèmes de mobilité récurrents, aménagement d’une promenade destinée aux piétons et cyclistes, réaménagement des terrasses et rénovation des quais de Meuse, réalisation de nouveaux espaces de circulation, intégration de facilités pour les personnes à mobilité réduite, placement de bornes d’énergie et utilisation d’éclairages LED… Lors de l’analyse du dossier, il est rapidement apparu que ce projet, porté conjointement par les autorités communales régionales, témoignait clairement d’une approche intelligente, stratégique, intégrée et durable.

Contribution réduite du citoyen dinantais
La BEI et Belfius ont dès lors accordé le financement avantageux qu’ils proposent par le biais du programme ‘Smart Cities & Sustainable Development’ au projet dinantais. Le chantier s’étalera sur deux phases pour se terminer théoriquement au printemps 2017. Le budget global s’élève à 8 000 000 d’euros : la moitié est prise en charge par la Région, une part d’1.000.000 d’euros sera assurée par l’intercommunale INASEP, 900.000 euros seront pris en charge par le SPW Routes et 2.100.000 par la Ville de Dinant. Les conditions avantageuses liées au programme de la BEI et de Belfius permettront d’alléger sensiblement la charge d’intérêt sur le prêt destiné à couvrir la part du budget incombant à la Ville, au bénéfice des finances communales et des citoyens dinantais.
Kim Verhegge
04-11-2015