FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Voir en la crise sanitaire un accélérateur de changement pour l’entreprise

Voir en la crise sanitaire un accélérateur de changement pour l’entreprise



Depuis la fin du confinement généralisé due à la pandémie du coronavirus, les Facility Managers ont oeuvré énergiquement pour sécuriser les bureaux de leur entreprise en mettant en place les mesures sanitaires nécessaires pour permettre le retour au bureau de milliers de travailleurs. Interrogé quant à son vécu de cette crise sans précédent, Marnik Vermeulen, IBM General Global Manager Real Estate a livré son ressenti non pas du présent, et selon ses termes : “de la situation temporaire pour ce qu’elle durera”, mais du futur et des répercussions à moyen et long terme de la crise sanitaire et économique que nous subissons.

Marnik Vermeulen s’offusque contre le côté sensationnel et exagéré de certaines déclarations qui sont à peine fondées sur des arguments scientifiques : “S'il est bon d'être visionnaire, même si ce n'est qu'un élément déclencheur pour une conversation, il doit y avoir au moins un terrain dans la réalité. Alors NON nous ne reviendrons pas à 23 M2 par bureau, nous ne réintroduirons pas les bureaux individuels fermés, nous ne remettrons pas en question la diversité des espaces de travail basée sur l'activité à exercer, et nous ne supprimerons sûrement pas le coin café.”

Marnik Vermeulen voit dans cette crise une occasion unique d'accélérer certaines tendances qui existaient déjà depuis un certain temps, parfois sous la surface, à tel point que cela impacterait l'ensemble du secteur. “De nombreuses entreprises qui d'abord étaient réticentes au télétravail, ont été contraintes d’y recourir, et cela a généré des moments “Aha”. Certaines activités réalisées en télétravail resteront en place et, en conséquence, l’espace de travail s'éloignera progressivement du poste de travail où vous vous asseyez pour travailler, vers des espaces où vous allez pour rencontrer vos collègues, vous former, socialiser, collaborer et échanger. Donc, plus de mètres carrés seront utilisés pour des espaces de réunion et lieux d’échanges informels et moins pour des bureaux. Les bureaux de l’entreprise deviennent plus un espace communautaire. Je m'attends à ce que ces mêmes espaces deviennent de plus en plus flexibles. Si légèrement différent de l'environnement de travail basé sur l'activité, ces espaces eux-mêmes devraient être instantanément reconfigurables. Plusieurs fabricants de mobilier ont déjà développé de tels concepts, je m'attends à ce que ce tendance perdure et s’accélère.”

La gestion de tous ces environnements devient évidemment beaucoup plus compliquée, ce qui signifie que nous avons besoin de la technologie pour gérer ces environnements plus complexes et interconnectés. Des outils comme les systèmes de réservation d'espace, la mesure et gestion de l'occupation, les systèmes de modification de la configuration du bureau devront se généraliser.

En ce qui concerne la sécurisation sanitaire des lieux, Marnik Vermeulen précise : « Je m'attends également à ce qu’une certaine attention persiste pour éviter les contacts physiques, et pas nécessairement de la part de l'employé individuel, mais davantage motivée par l'entreprise qui veut démontrer qu'elle prend soin de ses employés. Le département FM pourrait par exemple, utiliser la technologie IOT pour permettre un nettoyage intelligent, pour faire plus de désinfection et que le nettoyage en lui-même soit plus effectué en journée au lieu de se faire en soirée ou le matin. En matière du design, c'est un peu la même chose. Les concepteurs devront prêter une attention particulière à tout ce qui a trait à l’évitement des contacts physiques lorsque cela se peut. Plus de surfaces sans contact; plus d'automatisation d'ascenseurs, de robinets, de distributeurs de savon, mais en même temps une plus grande attention pour s'assurer que le nettoyage peut être simplifié et plus efficient par le choix de la finition et le choix des matériaux. »

Et Marnik Vermeulen conclut cette interview : “N'oubliez pas que ce ne sont que des tendances, elles ne se produiront pas du jour au lendemain, ne se produiront pas partout ni au même rythme. Cette crise crée une occasion unique d'accélérer un bon nombre de nos ambitions. À titre d’exemple, chez IBM nous prévoyons de déployer à l’échelle mondiale notre «IBM Tririga Workplace Management Toolset», ce qui n’aurait pas vu le jour avant l’ère Covid. Chaque crise vient avec son opportunité. Pour moi il est très clair que pour les fonctions facilitaires et immobilières, c'est le moment pour nous d’être proactive et de briller dans l’entreprise.”

Dans la vidéo ci-dessous, Marnik Vermeulen décrit plus amplement son ressenti et vision de l’évolution et du futur post-crise sanitaire >>



Cette vidéo a été réalisée par KI’Communications. L’entreprise a récolté auprès de facility managers leur ressenti et expérience dans cette période très particulière. Comment vivent-ils la crise du coronavirus ? Selon eux, quel est le plus grand défi de cette étrange période ? Comment relèvent-ils ce défi, ou l’ont-ils relevé ?
Didier Van Den Eynde
15-09-2020