FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » L’hydrogène,la future rock star des énergies renouvelables

L’hydrogène,la future rock star des énergies renouvelables



Ayant comme perspective les objectifs climatiques fixés par l’Europe pour la prochaine décade, nombre d’entreprises et organisations tant publiques que privées s’activent pour décarboner leurs activités et contribuer à l’objectif de porter la part des énergies renouvelables à au moins 32 % d’ici 2030.

D’autre part, pour atteindre, au plus tard dans 10 ans, l’objectif de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre, l’Europe mise gros sur la production d’hydrogène comme énergie renouvelable. Dans son plan de relance européen de 750 milliards d'euros, elle va consacrer près de 100 milliards pour le développement de la production et utilisation d’hydrogène en tant que carburant non fossile. L'objectif du plan européen est d'accélérer à coups de grands projets la compétitivité du secteur entre 2020 et 2030, pour arriver entre 2030 et 2050 à un déploiement massif. Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne, s’est exprimé récemment en qualifiant l’hydrogène de ‘rock star’ des nouvelles énergies.

Projets pilotes

Aujourd’hui les entreprises, industries et organisations doivent pouvoir se projeter en avant pour comprendre les nombreux avantages que cette énergie verte pourra apporter tant dans des processus industriels, que comme carburant pour les voitures et autres véhicules ainsi que pour le chauffage. Nous parlons d’un futur proche. Le quidam ne s’en rend peut-être pas compte mais nombre de projets pilotes prennent forment en Belgique et particulièrement en Wallonie.

Dans un article publié par le Trends qui fait un état des lieux du développement de cette filière, l’auteur met notamment en lumière le groupe comme Colruyt en tant que pionnier dans cette énergie. Air Liquide dispose au Benelux d'un réseau de canalisations dédiées pour le transport de l’hydrogène. Fluxys planche aussi sur le développement d’infrastructure gazière. Et le groupe italien Giacomini spécialisé dans le chauffage à hydrogène a installé son centre de recherche et développement dans le brabant wallon.

Energie verte en devenir

Selon le Trends, aujourd’hui l'hydrogène n'est ni vert ni vraiment une énergie. Sur les 60 millions de tonnes produites annuellement dans le monde, 95% proviennent de l'énergie fossile via le charbon ou le gaz naturel et ce processus de fabrication émet 800 millions de tonnes de CO2. Mais il est possible de produire l'hydrogène par des voies non carbonées, en utilisant l'électricité verte pour séparer, par électrolyse, l'oxygène et l'hydrogène de l'eau. L'hydrogène peut être utilisé comme gaz en le mélangeant au gaz naturel pour le rendre moins polluant. Il pourrait révolutionner la mobilité en servant de carburant pour les voitures, les bus, les trains, de bateaux, les camions et même les avions. Airbus a d’ores et déjà opté pour l’hydrogène comme carburant pour la propulsion de ses futurs avions.

Enfin, l’hydrogène est aussi le chaînon qui manquait pour optimiser la production des énergies renouvelables produites par des panneaux photovoltaïques et par des éoliennes. Pour optimiser la production de ces énergies, il faut trouver une manière de la stocker …ou de produire de l'hydrogène en se servant de l'électricité qui serait généré "en trop" lorsque éoliennes ou panneaux photovoltaïques tournent à plein régime.

Du producteur au consommateur

Sous la précédente législature du gouvernement de la Région wallonne, un budget de 50 millions d'euros a permis de financer différents projets pilotes dont celui porté par John Cockerill, groupe international d'ingénierie et de maintenance basé à Seraing. L’entreprise veut construire les stations-services à hydrogène de demain. L’an dernier l’entreprise a lancé un projet pilote avec l'aéroport de Liège. Ce projet unique se veut être un exemple de chaîne de valeur complète: production sur place d’électricité verte via un champ de panneaux photovoltaïques, transformation de cette électricité via un électrolyseur pour produire de l'hydrogène et distribution de ce carburant sur place via une station-service permettant aux véhicules roulant à l'H2 de faire le plein.

L'analyse de marché réalisé et publiée par Pierre-Henri Thomas dans le Trends [Pour la Wallonie l'heure H a sonné] vous permettra d'en savoir plus sur les développements techniques, écologiques et économiques de cette filière énergétique en Belgique.
Didier Van Den Eynde
08-10-2020