FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Schneider Electric prend une étape majeure vers l’automatisation universelle

Schneider Electric prend une étape majeure vers l’automatisation universelle



L’entreprise appelle l’industrie à adopter 'l’automatisation universelle'. La généralisation de normes ouvertes stimule l’innovation et accroît l’efficacité, la flexibilité et la durabilité. Les activités industrielles connaissent une transformation majeure.

Les progrès de l’apprentissage automatique, de la réalité augmentée, de l’analyse en temps réel et de l’internet industriel des objets sont très prometteurs pour les entreprises industrielles et les fabricants. Cela dit, ce potentiel peine à se déployer en raison des contraintes posées par des plateformes d’automatisation fermées.

Elles limitent l’utilisation des meilleures technologies, mais rendent également difficile l’intégration de composants tiers, tout en étant coûteuses à mettre à niveau et à entretenir. Si les technologies de l’information ont introduit des plateformes ouvertes et se développent rapidement, on ne peut pas en dire autant des technologies industrielles.

Un manque d’adaptabilité, de modularisation et d’interopérabilité freine l’innovation dans le secteur. Pour Schneider Electric, le moment est venu de faire preuve d’audace en sautant le pas vers l’automatisation industrielle. L’entreprise appelle les utilisateurs les industriels, les vendeurs, les FEO, les intégrateurs de systèmes et les EPC de l’ensemble du secteur à franchir résolument le cap de l’automatisation universelle.

En lançant EcoStruxure Automation Expert, la société concrétise sa vision de l’automatisation universelle. Ce premier produit d’automatisation universelle, basé sur la norme IEC61499, ouvre une nouvelle ère d’automatisation industrielle interopérable et centrée sur le logiciel.

La première version prend en charge les plateformes d’automatisation traditionnelles, telles que les automates programmables industriels Modicon et les variateurs et PC Altivar.

Pour la première fois, des algorithmes de contrôle complexes pour plusieurs entraînements peuvent être programmés et distribués au contrôleur de l’entraînement sans avoir recours à un automate programmable industriel central.
Guy Leysen
17-05-2022


 Plus d'informations >>