FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » La RSE dans le secteur des soins : actuel et multifacettes

La RSE dans le secteur des soins : actuel et multifacettes



Pour la 6e année consécutive, Ki’ Communications a organisé le ‘Congrès Interactif pour le Facility Management dans le secteur des soins’ auquel s’étaient inscrits près de 200 participants. Le thème de ce congrès est défini par le secteur concerné lui-même. Pour cette 6e édition, il s’agissait de l’entreprenariat socialement responsable, une thématique qui, dans le secteur des soins de santé, revêt aussi de nombreuses formes.
Bart Cleymans, directeur des services facilitaires de l’AZ Heilige Familie à Rumst a traité le sujet ‘green and clean’. Une étude a été menée sur l’utilisation de produits moins nocifs sans concession au niveau des SLA définis dans le nettoyage. Elle a examiné ce qu’il reste comme déchets après les opérations de nettoyage, la consommation de produits chimiques et les méthodes. L’étude a notamment mis en évidence que la vaisselle génèrait bien plus de déchets que les opérations de nettoyage proprement dites. Les produits de nettoyage verts proposés par un fournisseur ont fait l’objet d’une évaluation approfondie. Leur prix était identique à celui des produits de nettoyage ‘ordinaires’. Les critères critiques étaient e.a. la durée nécessaire pour l’application, le résultat à long terme. Le personnel de nettoyage s’est montré positif par rapport au changement et a reçu des échantillons pour évaluer aussi les produits à la maison. Conclusion de l’enquête : l’écologisation est possible au même prix et pour une qualité préservée. L’étude a également suscité la remise en question de la méthodologie et des processus établis ainsi que la fréquence du nettoyage. Des adaptations en ont résulté pour une écologisation qui va finalement plus loin que le simple passage à des produits de nettoyage verts.

‘Smart Hospital’, tel fut le sujet abordé par Jimmy Van Moer, Manager énergie et engineering de l’UZ Brussel. Il a plaidé pour une greffe de la révolution technique que connaît l’industrie sur les hôpitaux et le secteur des soins en général. La plupart des bâtiments au sein de ce secteur sont à la traîne. Les constructions neuves ne sont possibles qu’exceptionnellement et, au sein du secteur des soins, il a toujours été d’usage de remplacer les vieilles techniques par de nouvelles une fois les premières défectueuses. Cette approche n’est pas innovante. Le renouvellement de la ‘colonne vertébrale’ des bâtiments est nécessaire. Jimmy Van Moer a présenté le cas du remplacement du système de refroidissement par air d’un compresseur d’air par un refroidissement par eau, ce qui a permis de récupérer suffisamment de chaleur pour chauffeur l’hôpital pour enfants. Le coût initial pour le remplacement du refroidissement par air s’élevait à 60.000 €, tandis que le refroidissement par eau constituait un investissement de 200.000 €. L’économie en termes de coûts de chauffage de l’hôpital pour enfants s’élève toutefois à 150.000 € par an !

Kurt Stabel, directeur WZC Buitenhof à Brasschaat, a opposé ‘entreprenariat socialement responsable’ à ‘soin socialement responsable’. Dans l’entreprenariat socialement responsable, l’aspect ‘entreprenariat’ est trop souvent oublié et supplanté par le ‘greenwashing’. Dans le ‘soin socialement responsable’, la pertinence porte sur l’offre. De quoi a-t-on vraiment besoin et cela mérite-t-il un investissement ? Comment pouvons-nous éviter une surconsommation et de mauvais choix ? La délivrance de soins doit être performante et équitable : préventive, efficace et durable. Ceci peut éviter des coûts supplémentaires et du gaspillage. Le ‘soin socialement responsable’ vise la qualité pour les résidents et le personnel.
Eduard Codde
16-05-2015