FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Les Pays-Bas interdisent les gobelets jetables au bureau

Les Pays-Bas interdisent les gobelets jetables au bureau

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_duskbabe'>duskbabe</a> - 123RF)
(photo: duskbabe - 123RF)

L’Europe a imposé une interdiction sur la vente de toute une série d’objets en plastique : couverts et assiettes, coton-tige, pailles et touillettes, récipients pour aliments et boissons… Cette interdiction est d’application dans toute l’UE depuis le 3 juillet 2021. Globalement, il s’agit des dits « single use plastics » (SUP), qui aboutissent souvent dans l’eau et qui sont responsables de 70% des déchets sauvages déversés en mer en Europe. En Belgique, les anciens stocks qui datent d’avant le 3 juillet 2021 peuvent être vendus et utilisés par la suite, mais ne peuvent pas être réapprovisionnés. D’autres pays membres de l’UE comme les Pays-Bas prennent des initiatives plus sévères.

A partir de 2023, les Pays-Bas ne vont plus tolérer les gobelets jetables au bureau. Le café et le thé ne pourront désormais plus être bus que dans des tasses ou des mugs. Ce sera aussi le cas en d’autres lieux où il est possible de profiter sur place de boissons diverses. Les gobelets réutilisables y deviendront la norme. Aux Pays-Bas, ce sont pas moins de 19 millions de gobelets jetables et d’emballages de nourriture jetables qui sont utilisés et jetés chaque jour. Ce qui fait environ 7 milliards de pièces sur une année. Les gobelets à café jetables au bureau semblent parfois être en papier, mais il apparaît qu’ils sont munis d’un revêtement en plastique afin de pouvoir maintenir les boissons chaudes. Ce type de gobelets en plastique est difficilement recyclable : le recyclage réel est en effet limité, et beaucoup de déchets sont brûlés, ce qui entraîne des émissions de CO2 supplémentaires.

Quand des gobelets ou emballage en plastique sont quand même utilisés pour une bonne raison (pas ou peu de possibilité de les nettoyer), il faut alors payer un supplément. Il en va de même pour les boissons et les repas préparés préemballés dans les supermarchés. A partir de 2026, au moins 90% des gobelets à café qui seront encore utilisés devront être collectés afin d’être recyclés.

Lutte contre les déchets sauvages
A partir de 2024, les emballages en plastique des repas préparés, notamment, seront bannis. Les sociétés qui gèrent la vente et la livraison de repas à domicile ou au bureau, ou qui proposent des plats à emporter ou sur le pouce, devront se tourner vers des alternatives réutilisables. Elles pourront faire cela sous la forme d’un système de retour, ou en laissant le client lui-même emporter une tasse ou un récipient. Les sociétés qui optent pour un système de retour devront s’assurer à partir de 2024 que 75% du matériau soit recyclable. Ce sera encore plus sévère en 2027 (90%).

Avec les mesures mentionnées, les Pays-Bas s’attendent d’ici 2026 à une diminution de 40% par rapport à 2022. Depuis le 1er juillet de cette année, les Pays-Bas ont instauré un régime de consigne basé sur la taille (> 1 l = 25 ct) et sur les petites bouteilles en plastique (< 1l = 15 ct). En 2022, une consigne sera aussi imposée sur les canettes. Les Pays-Bas comptent ainsi réduire drastiquement les déchets sauvages : chaque année, de 150 millions à 2 milliards de canettes vendues finissent sur la rue.

Chez nous également
Le gouvernement flamand a également approuvé depuis le 22 mars 2019 une modification du Vlarema, un arrêté d’exécution du décret sur les Matériaux. De plus, il est interdit depuis le 1er janvier 2020 de servir des boissons dans des récipients à usage unique sur le lieu de travail et dans les bureaux des administrations flamandes et des autorités locales

Les gobelets jetables sont interdits, ainsi que les boissons dans des bouteilles/canettes jetables en plastique ou en verre. A partir du 1er janvier 2022, cette interdiction sera étendue à l’offre de denrées alimentaires préparées dans du matériel de catering à usage unique. Pour des événements non communaux, comme des fêtes d’école et des festivals, il est interdit depuis le 1er janvier 2020 de servir des boissons dans des gobelets jetables, des canettes et des bouteilles en plastique, sauf si l’organisateur a prévu un système qui garantisse au moins 90% de tri sélectif (95% à partir de 2022).
Eduard Codde
24-11-2021