FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Coronavirus et ventilateurs ne font pas bon ménage

Coronavirus et ventilateurs ne font pas bon ménage



La semaine passée, les températures ont battu des records en dépassant les 30°C pendant trois jours d’affilée. Le Code du bien-être au travail prévoit que lorsque la température dépasse les 29°C dans les bureaux et que cela continue après un délai de 48 heures, l’employeur doit fournir un ventilateur, un climatiseur ou éventuellement des écrans solaires; et également mettre à disposition de l'eau et des boissons fraîches. Vous vous êtes peut-être posé la question du bon usage de ce ventilateur au bureau alors que le coronavirus règne toujours.

Les experts de Securex ont été interrogé par notre consoeur de l’Echo, Carolyne Sury, à propos de l’usage potentiellement dangereux de ventilateurs au bureau du au risque de contagion au COVID-19. Selon ces experts l’utilisation de ventilateurs est absolument à proscrire. Ils l’expliquent : « Certaines études ont conclu que des gouttelettes plus petites, formées lors de conversation, "flottent" dans l'air et que le virus pourrait y survivre pendant un certain temps. En créant un mouvement d’air important, ils vont projeter les gouttelettes émises par les personnes sur une plus grande distance que la normale et ainsi, rendre inefficace la distance de sécurité entre les travailleurs. Il est donc déconseillé d’utiliser des ventilateurs collectifs dans des locaux fermés. On peut, par contre, envisager de les utiliser pour un usage externe ou dans des endroits constamment aérés comme des hangars ouverts."

De manière générale pour les systèmes de ventilation, pour limiter la propagation du coronavirus, ces experts recommandent de veiller à une ventilation suffisante, naturelle ou mécanique, avec de l'air extérieur frais à 100 %. Il faut absolument éviter la recirculation de l'air intérieur! L'ouverture des fenêtres plusieurs fois par jour pendant au moins un quart d'heure limitera déjà la propagation du virus.
Didier Van Den Eynde
29-06-2020