FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Les sociétés donnent l’exemple en électrifiant leurs flottes

Les sociétés donnent l’exemple en électrifiant leurs flottes

A la veille de l’ouverture du Brussels Motor Show, qui a cause de la crise sanitaire a dû chercher des alternatives virtuelles, Febiac a publié une rétrospective sur l’année 2020. 431.491 voitures neuves ont été immatriculées en Belgique au cours de l’année 2020, un retrait de 21,5%. Le nombre de voitures neuves immatriculées restait stable depuis l’année 2016 avec 540.000 unités jusqu’à 550.003 voitures en 2019. Des 431.491 voitures neuves immatriculées en 2020, 60,2% ont été immatriculées en Flandre, 26,4% en Wallonie et 13,4% à Bruxelles. Une répartition tout à fait comparable à celle de l’année 2019, qui comptait 60,4% en Flandre, 25,9% en Wallonie et 13,7% à Bruxelles.

La proportion de voitures neuves immatriculées par des clients privés a augmenté jusqu’à 43,7% par rapport à 42,6% en 2019. Si la part de marché des clients indépendants est restée tout à fait stable à 2,3%, on enregistre un recul de la part des immatriculations opérées par les entreprises (54% en 2020 contre 55% en 2019).Le moteur diesel était en régression pendant plusieurs années, mais reprend de la part de marché au sein du mix énergétique total: 33%. Une première depuis 2010, lorsque ce carburant trustait 76% du marché.

Remarquable est le succès des hybrides : leur part de marché augmentait de 4,7% en 2019 vers 10,9% en 2020. Surtout la version plug-in hybride (PHEV) a pu convaincre pas mal d’utilisateurs : 7,3% par rapport à 1,6% en 2019. L'électrification du parc automobile est bien en marche, comme le témoigne également la croissance de la part de marché des voitures complètement électriques (EV) : de 1,6 à 3,4%.

Un sur cinq voitures de société est électrifié
Les entreprises font clairement office de moteur pour l'électrification du parc automobile belge. En 2020, une voiture de société immatriculée sur cinq (20,5%) embarquait une motorisation électrique (15,3% de moteurs hybrides et 5,3% de moteurs 100% électriques). Cette proportion est nettement moins importante auprès des clients privés, avec 6,78% d'immatriculations électrifiées l'an dernier (5,55% en hybride et 1,23% en électrique).

Les moteurs à essence font moins bien chez les entreprises : 35,13% par rapport à 47,94% en 2019. La part de marché des moteurs diesel reste stable (43,58%) mais monte chez les indépendants (26,37% > 28,57%) et les particuliers (15,65% > 19,93%). Le grand vainqueur dans les achats des organisations est la technologie hybride, avec 15,26% part de marché (5,27% en 2019). Aussi-bien les indépendants font confiance à cette technologie: 11,46% par rapport à 6,80% en 2019.

Les voitures 100% électrique (EV) attirent surtout les sociétés avec 5,29% part de marché (2,30% en 2019). Les indépendants signent pour 3,45% des EV neuves immatriculées (1,99% en 2019). Les particuliers font encore profile bas avec 1,23% (0,69% en 2019). Il y a pas de doute que la fiscalité automobile et les avantages de toute nature pour l’utilisateur, sont à la base pour ces tendances.

Recul considérable des émissions de CO2
Les émissions de CO2 des voitures neuves immatriculées en Belgique au cours des 12 derniers mois ont atteint en 2020 un plancher historiquement bas: 107,9 gr/km. Un résultat obtenu grâce à des gammes de véhicules toujours plus propres et, bien entendu, à la popularité de la motorisation hybride. Comme comparaison : en 1995 la moyenne des émissions de CO2 des voitures neuves immatriculées était de 186 g/km. En 2000 la moyenne baissait à 167g/km pour diminuer à 134,7g/km en 2010 et 117,6g/km en 2015. La réglementation européenne en matière de CO2 se base sur une émission de 95 grammes de CO2 en moyenne, sinon les constructeurs sont pénalisés.

Les coups de cœurs des utilisateurs
Les SUV moyen sont le plus populaire en Belgique (21,3% part de marché). Les différentes catégories de SUV totalisent pas moins de 41,8% des voitures neuves immatriculées en Belgique (25,91% en 2016) ! Les familiales sont en baisse – 27,31% par rapport à 33,4% en 2016 – ainsi que les breaks – 15,12% par rapport à 17,75% en 2016). Le type de carrosserie le plus perdant et le monospace, dont uniquement 5% des acheteurs était séduit en 2020 (12,51% en 2016).

Chez les sociétés la voiture le plus populaire était la Mercedes-Benz Classe A, principalement avec moteur diesel. Les autres coups de cœur étaient la Volvo XC40, Skoda Octavia, Fiat 500 et VW Golf. Les indépendants ont favorisé la Volvo XC40, suivi par la Citroën C3, Mini, Mercedes-Benz GLC et Renault Captur. En ce qui concerne les voitures électriques, la Tesla Model 3 récoltait le plus grand nombre de bons de commande, suivi par l’Audi E-Tron, Renault Zoe, Hyundai Kona et VW ID.3.
Source : Febiac
Eduard Codde
14-01-2021