FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » BIM: du profit pour FM

BIM: du profit pour FM

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_sorn340'>sorn340</a> - 123RF)
(photo: sorn340 - 123RF)

BIM est l’abréviation de ‘Building Information Model’, mais se défini aussi par les technologies et méthodes utilisées pour créer ces modèles (Building Information Modelling), autrement dit les logiciels. Finalement, BIM peut désigner la gestion des données liées au bâtiment (Building Information Management). Cette dernière définition est le plus important pour le Facility Manager, car le BIM comprend une mine d’informations pertinentes, notamment des informations sur la géométrie du bâtiment et des données sur ses composants comme la structure du bâtiment et les installations techniques.

Durant la phase de conception, un BIM est utilisé pour décrire les spécifications d’un bâtiment alors que, durant la phase de construction, il peut être utilisé pour planifier et simuler la séquence de construction. Un BIM comprend aussi une nomenclature (Bill of Materials, BOM). C’est la liste des éléments spécifiés composant le bâtiment. Par exemple, le modèle pourrait décrire le nombre de portes extérieures d’un certain type, le nombre de mètres carrés de peinture et le type de chauffage central.

En utilisant le BIM durant les phases d’exploitation et de maintenance, des informations précieuses des phases de conception et de construction peuvent être réutilisées, facilitant ainsi la transition de la phase de construction vers les phases d’exploitation et de maintenance. Cette transition est aussi connue sous le nom « building commissioning » (mise en exploitation du bâtiment). Le Facility Manager a avant tout besoin de données pour maintenir et faire fonctionner le bâtiment. Dans le BIM, toutes les données sont structurées et codées pour les processus de conception et de construction. Ces structures diffèrent des besoins du Facility Manager durant la phase d’exploitation du bâtiment. Afin d’utiliser ce BIM le plus efficacement possible, il devra d’abord être adapté à la phase de maintenance et d’exploitation. Cela s’appelle la préparation du modèle.

Intégrer BIM et IWMS
L’intégration d’un BIM dans un IWMS (Integrated Workplace Management System) est un concept assez nouveau. Un BIM complet comprend souvent plusieurs modèles sur des aspects différents, comme le modèle architectural, le modèle d’ingénierie et le modèle d’ingénierie électrique. Ces modèles peuvent être conçus et gérés avec un logiciel de BIM de différents fournisseurs comme Revit (un des principaux logiciels de BIM pour les architectes, les ingénieurs, les concepteurs et les constructeurs.), ArchiCAD, Bentley et Tekla.

Il y a une demande croissante d’échange de données du BIM avec la solution IWMS. Ces systèmes utilisent les données pour différents processus durant les étapes de maintenance et d’exploitation du cycle de vie du bâtiment. La gestion de la maintenance, la gestion et l’organisation des espaces, la gestion du portefeuille et des contrats ne sont que quelques exemples de processus typiques pris en charge par une solution IWMS dans lesquels un BIM peut jouer un rôle.

Du fait que chaque fournisseur de systèmes de BIM utilise ses propres modes de stockage des données de modèles, un problème d’« interopérabilité » se pose. Pour résoudre ce problème, un format standard d’échange de données a été défini pour partager des données entre ces différents types de systèmes. La principale norme pour l’échange de données est le format ‘Industry Foundation Classes’ (IFC). La plupart des fournisseurs de systèmes de BIM permettent « l’exportation » de leurs modèles dans un format IFC.

Une intégration réussie
Lorsque le but prévu a été établi, il faut identifier quelles données du BIM sont concernées et comment ces données doivent être structurées. Il vaut probablement mieux se poser ces questions durant la phase de conception et se concerter avec l’architecte et l’entrepreneur en construction le plus tôt possible. Lors de la définition des informations nécessaires, il est important de déterminer qui utilisera ces informations, à quelles fins et quel niveau de détails est nécessaire.

La condition préalable pour réussir l’intégration des systèmes BIM et IWMS est de précisément définir l’utilisation du BIM dans les processus de maintenance et de fonctionnement. Ensuite une analyse des données du BIM requises s’impose pour atteindre cette inclusion et garantir que les données appropriées sont transformées dans le bon format du système IWMS.
Eduard Codde
22-10-2021