FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Plus de voyages d'affaires, mais les voyages durables restent un défi

Plus de voyages d'affaires, mais les voyages durables restent un défi

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_titipong'>titipong</a> 123RF)
(photo: titipong 123RF)

Selon le Corporate Travel Sustainability Index 2022, compilé par iResearch pour le compte de Concur, filiale de SAP, le nombre de voyages d'affaires augmente à nouveau. Le nouvel indice est le résultat d'entretiens avec 700 managers à travers l'Europe, y compris le Benelux. Toutes les entreprises interrogées comptaient au moins 100 employés. Environ la moitié des participants (51 %) de nos régions ont indiqué planifier à nouveau des voyages d'affaires internationaux, bien que ce soit moins que dans les autres pays. Presque toutes les organisations (97 %) indiquent vouloir voyager de manière durable, mais les voyages d'affaires plus écologiques restent un défi pour la majorité des personnes interrogées.

A peine 28 % des organisations du Benelux ont nommé un responsable du développement durable, sans parler de toute une équipe (seulement 8 %) qui est spécifiquement dédiée à l'amélioration du développement durable en interne - y compris les voyages d'affaires. Pourtant, de plus en plus de décideurs considèrent la durabilité comme une priorité absolue, en particulier à la lumière des objectifs climatiques des Nations Unies.
Parmi les managers interrogés, seuls 36 % déclarent disposer d'outils leur permettant de mieux appréhender les émissions de carbone liées aux déplacements et de cartographier ainsi leur impact sur le climat.
Moins de la moitié (47 %) se renseignent d'abord sur les politiques environnementales de leurs fournisseurs, tels que les hôtels, les agences de location de voitures ou les compagnies aériennes. Il est surprenant de constater que, pour les entreprises de notre région, les "loisirs d'affaires" (voyages où affaires et loisirs se mêlent ou se suivent) sont aussi importants que la durabilité des fournisseurs.

Bonne volonté, mais peu de connaissance
La volonté de rendre la politique des voyages plus durable est présente chez un peu moins de 70% des personnes interrogées, mais en général, elles indiquent également qu'elles ont des difficultés avec les processus internes pour y parvenir. Pour un tiers (32 %) des responsables interrogés, le budget est le principal obstacle à des voyages d'affaires plus écologiques. Et 38 % se heurtent au manque d'engagement de leurs employés.
Un peu moins de 4 sur 10 (38 %) déclarent vouloir améliorer leur approche, mais ne savent pas comment. Il est donc essentiel que les entreprises forment des équipes de développement durable et soutiennent leurs employés en déplacement avec les bons outils pour faire des choix plus écologiques.
Un peu moins d'un tiers (29%) des entreprises du Benelux disposent déjà d'un logiciel qui peut les aider à cet égard lors de leurs déplacements professionnels. Ce chiffre est deux fois moins élevé qu'au Royaume-Uni, où 60 % des organisations utilisent déjà un tel outil.

Eduard Codde
15-08-2022