FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Partage de voiture

Partage de voiture

Lors de la semaine internationale de la mobilité (16-22 septembre), l'accent est mis principalement sur le vélo et les transports en commun, mais pour la plupart des salariés qui doivent effectuer un trajet domicile-travail, la voiture reste la préférée. L'autopartage ou 'Car sharing' et certainement le 'Fleet sharing' peuvent offrir une alternative de mobilité intéressante, mais sont encore des options presque inconnues pour de nombreuses entreprises.

Le concept de 'car-sharing' s'explique, mais différentes formules circulent. Le fournisseur le plus connu et le plus ancien en Belgique est Cambio. Ce lecteur compte près de 60 000 utilisateurs et est désormais répandu dans tout le pays. Les voitures partagées ont des emplacements fixes où elles peuvent être récupérées après réservation via une application et doivent également être restituées.
Il en va différemment avec le ‘free floating car sharing’. La voiture partagée est également réservée via une application, mais ne doit pas être prise et rendue à un endroit fixe. Le principe est - non sans exagération commerciale - "quand vous avez besoin d'une voiture, elle est là pour vous".
Les avantages communs des formules d'autopartage disponibles sont l'absence de tracas, car l'entretien, le nettoyage, l'assurance et le ravitaillement en carburant sont pris en charge par le loueur et l'utilisateur ne paie que la mobilité dont il a vraiment besoin.
L'autopartage est également inclus dans la plupart des ‘cartes de mobilité’ (ou applications) telles que Olympus, XXimo, Modalizy et Skipr, qui incluent également le partage de vélos, les transports publics et d'autres services de mobilité.

Offre limitée
Quant à l'offre la plus attrayante, le 'free floating car sharing', elle est aujourd'hui plutôt limitée.
Le plus présent est 'Poppy', une initiative de l'importateur automobile D'Ieteren. Tout a commencé en 2018 à Anvers avec 350 voitures. Viennent ensuite Bruxelles (2019), Malines (2021), Gand (automne 2022) et les aéroports (Zaventem, Anvers & Charleroi). Actuellement, la flotte de Poppy compte 700 voitures écologiques, complétées dès cette année par des camionnettes.
GreenMobility Business propose plusieurs centaines de voitures électriques à Gand, Anvers et Bruxelles.
Mi-septembre de cette année, 'MILES Mobility' fera ses débuts à Gand en tant que nouvel acteur. Anvers et Bruxelles suivront. Pour le départ belge, la société allemande a commandé 500 Opel Corsa.

Partage de flotte
Ce terme représente le partage entre les employés d'une flotte (existante) de voitures, indépendamment de la marque ou du modèle, par le biais d'une plateforme numérique centralisée. Le partage de voitures entre collègues est annoncé comme étant plus accessible que l'utilisation de l'offre de rue pour la mobilité partagée.
Avec une organisation bien gérée, cela peut réduire la flotte de -30%, ce qui est financièrement attractif en soi, mais qui résout également le problème critique et coûteux de stationnement auprès la plupart des bureaux. Une voiture de société est toujours disponible pour les déplacements professionnels, tandis que les salariés peuvent louer une voiture de la flotte pour leur usage privé, de sorte qu'ils disposent immédiatement d'un plus grand choix de modèles en fonction d'un déplacement spécifique.

Parmi les acteurs, citons MyMove, une autre startup sous l'égide de D'Ieteren, et FlexiFleet.
Eduard Codde
20-09-2022