FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » News » Le troisième lieu de travail

Le troisième lieu de travail



Après l'obligation de travailler à domicile en raison de la pandémie de Covid-19, les employés remettent de plus en plus en question la nécessité de se rendre au bureau, attachent encore plus d'importance à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, tandis que la "guerre des talents" cause plus que jamais des maux de tête à la plupart des organisations. Le Tiers-Lieu, Troisième Lieu de travail, ou espace coworking, peuvent répondre aux besoins des employés et des employeurs.

La crise sanitaire a prouvé que de nombreuses tâches pouvaient être effectuées à domicile sans aucun problème, mais elle a également révélé que la situation de travail à domicile est différente pour chacun et a une influence qu'il ne faut pas sous-estimer sur le niveau de performance du travailleur à domicile.
Bien qu'il ne soit pas souhaitable de retourner au bureau pour effectuer des tâches qui peuvent être réalisées tout aussi efficacement ailleurs, de nombreuses personnes ne disposent pas des conditions optimales à la maison, que ce soit en termes d'équipement ou de tranquillité et d'intimité.
Pour eux, un lieu de travail offrant le confort et la sécurité du bureau, mais situé à une courte distance du lieu d'habitation, est une alternative intéressante. Pour l'employeur, il s'agit d'une option permettant d’offrir une expérience de travail hybride améliorée afin de recruter et retenir des employés talentueux.

Cas d'essai belge
Pendant plus d'un mois, dix entreprises belges, dont D'Ieteren, IBA, ISS Facility Services, Orange Belgium, la SNCB, ont expérimenté la combinaison du travail au bureau, du travail à domicile et de l'utilisation de lieux de coworking au choix. L'étude a été réalisée par Xwork et la Solvay Business School, avec le soutien de Mob Box pour ce qui concerne la mobilité.
Les participants ont indiqué qu'ils ne se rendaient pas au bureau en moyenne 2,5 jours par semaine. L'utilisation d'un tiers-lieu un jour complet par semaine est la plus préférée (68%).
Accord entre les tâches et adéquation des lieux de coworking :

  • Tâches administratives et/ou de gestion quotidienne – 90%
  • Travail individuel créateur de valeur et nécessitant de la concentration - 76%.
  • Réunions de travail avec des collègues des mêmes départements – 61 %
  • Réunions de travail avec des collègues d'autres départements – 39 %
  • Consultation avec des tiers – 25 %

De nombreux employés ont également du mal à s'organiser lorsqu'ils travaillent à domicile ; la frontière entre vie professionnelle et vie privée est floue, ce qui peut entraîner un stress accru et/ou un risque d'épuisement professionnel.

  • 83% des participants ont indiqué que les tiers-lieux contribuent à éliminer le sentiment d'isolement.
  • 76 % considèrent l'ajout d'un troisième lieu de travail au travail hybride comme une amélioration de leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
  • 64% disent pouvoir respecter plus strictement leurs horaires de travail dans un tiers-lieu que lorsqu'ils travaillent à domicile.

Le mercredi, mais aussi le vendredi, sont particulièrement populaires pour l'utilisation d'un troisième lieu de travail. Les embouteillages du vendredi après-midi n'y sont pas étrangers.

Mobilité
Le trajet domicile-travail est l'une des principales raisons pour lesquelles les employés se démotivent ou abandonnent tout simplement. Parmi les participants à l'étude, 60% ont noté un gain de temps allant jusqu'à 1h50 par jour. Pour 31 %, le gain de temps s'élève à 1 heure par jour et 1 sur 5 constate bénéficier de 1 à 2 heures de temps libre supplémentaire.
Idéalement, un trajet domicile/travail d'une demi-heure maximum est reporté. Ceux qui ont besoin d'une heure ou plus pour se rendre au bureau songent à démissionner pour trouver un employeur plus près de chez eux.
Les lieux de coworking ne veulent pas remplacer le bureau, mais plutôt permettre aux employés de s'y rendre de manière ciblée, tout en choisissant librement le lieu de travail qui soutient le mieux les tâches qui leur sont confiées. Les salariés belges préfèrent organiser leur travail en fonction de l'organisation de leur vie privée. Les tiers-lieux leur offrent plus de flexibilité, aident les Facility Managers à offrir aux employés un lieu de travail optimal et personnalisé et aident les Mobility Managers à réduire les coûts de déplacement.
Les organisations doivent réfléchir à une stratégie « Everywhere Enterprise » au lieu de se contenter de fournir une assistance informatique aux travailleurs à domicile.

Eduard Codde
01-12-2022