FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  
Accueil » Conciergerie, qua maintenant ?

Conciergerie, qua maintenant ?

(photo: <a href='https://nl.123rf.com/profile_pxhidalgo'>pxhidalgo</a> - 123RF)
(photo: pxhidalgo - 123RF)

Les services de conciergerie ont attiré l'attention des employeurs et des propriétaires d'immeubles de bureaux avant l'apparition du virus Corona. Pour les employeurs, ils représentent une option pour renforcer leur attractivité. Il en va de même pour les propriétaires, notamment lorsque leur bien immobilier doit surmonter certains obstacles sur le marché locatif, par exemple en raison d'une accessibilité difficile, de l'absence de connexion aux transports en commun… Pas de doute que les acteurs de la conciergerie d’entreprise ont souffert beaucoup par la crise sanitaire. Abandonner n'est pourtant pas une option, du moins pas chez nos voisins du sud. La conciergerie se réinvente : séduire plus qu’avant et fidéliser les clients est l’objectif. De nouveaux services sont mis sur le menu et comme le travail hybride s’inscrit comme nouveau normal, les travailleurs à domicile sont pris en compte.

Du côté des donneurs d’ordres, l’heure est à la réflexion et à l’optimisation. Dominique Delattre, directrice de l’environnement de travail chez Saint-Gobain explique : « La salle de sport dans notre tour à Paris la Défense étai ouvert de 7h30 à 20h, en continu. Depuis la rentrée de septembre 2021, nous sommes ouverts le matin avant 10h, entre midi et deux et après 16h30. Là où l’on avait un abonnement mensuel ou annuel auparavant, nous avons développé un pass journalier pour motiver plus de collaborateurs. Je réfléchis également au partage de services, ouvrir notre salle de sport aux entreprises alentours afin de mutualiser les coûts et maintenir le service dans la tour ».

Digitalisation
Du côté des prestataires, la recherche d’une solution digitale s’est montrée nécessaire. Laurent Allemand (Circles France) témoigne : « Grâce à notre plateforme en ligne, nous avons pu basculer une partie de nos services en services à domicile, comme le pressing, la livraison de repas… Ainsi, nous avons été capables de maintenir le lien directement à domicile ».

Chez To Do Today, deux offres digitales ont été lancé durant les confinements : une proposant des cours de langues, de cuisine en famille… et une autre axée sur la santé et du bien-être avec des conseils en matière d’ergonomie du poste de travail, etc.

« L’objectif est que le service puisse se décliner quelle que soit la taille de l’immeuble, et quel que soit le taux d’occupation, avec une grande agilité et flexibilité mais surtout, sans faire de sacrifice sur le contenu », ajoute Stéphanie Cardot, Co-Founder & President de To Do Today.

Hôtellification
L’avenir des conciergeries peut se résumer en offres multiservices et d’hospitality management. « Avec une même équipe, on peut avoir la capacité d’en faire plus, avec des agents plus polyvalents » confirme Stéphanie Cardot (To Do Today). Exemple : dans la tour Emblem à La Défense, un espace multiservices avec zone de coworking et meeting, un espace collaboratif et expérientiel sont complété par un espace « cocon » avec studio de bien-être, coiffure, esthétique, etc.

Une formule axée spécialement sur les acteurs de l’immobilier de bureaux, qui ont besoin de valoriser leurs biens par une telle dimension servicielle. L’expression hôtellification resonne, mais l’idée est la même : offrir la meilleure expérience au visiteur ou à l’occupant du lieu.
Eduard Codde
25-03-2022