FRNL | | NewsBibliothèqueAgendaNewsletterJobsAdvertisingContact |
  

La COVID de longue durée entrave le fonctionnement et provoque l’incompréhension



Plus d’un million de Belges ont été infectés par le coronavirus. De nombreuses personnes qui contractent la maladie souffrent encore de problèmes plusieurs semaines ou mois plus tard, ce qui entraîne de sérieux désagréments dans leur vie privée et leur travail, notamment l’incompréhension qui accompagne souvent les syndromes inconnus. Idewe appelle donc les employeurs à reconnaître la COVID de longue durée comme une maladie et à accorder une attention suffisante à une bonne réintégration. Le terme «COVID long» ou «COVID de longue durée» se rapporte aux personnes qui continuent à présenter des symptômes après la phase aiguë de COVID-19 (jusqu’à quatre semaines) ou qui développent de nouveaux symptômes qui ne peuvent être expliqués par un autre diagnostic. Certaines souffrent de symptômes persistants pendant six mois ou plus. Les plus courants sont la fatigue, l’essoufflement et les maux de tête. Les troubles de la mémoire et de la concentration, les problèmes respiratoires et les troubles de l’odorat et du goût sont également fréquents. Pour mettre fin à la incompréhension, Idewe rappelle aux employeurs l’importance de la réintégration par une communication ouverte. Chaque trajet de réintégration nécessite une approche individuelle et étant donné que les symptômes de COVID de longue durée diffèrent d’une personne à l’autre, ce pilier est également extrêmement important. L’implication de toutes les parties concernées est cruciale : employeur, travailleur, collègues, médecin-conseil, coordinateur de reprise, conseillers en prévention dont le médecin du travail et les prestataires de soins.
Guy Leysen
07-09-2021


 Vers le site >>