Profacility - Workplace : Design, Build & Operate
Workplace Projects > Offices
| FR | NL
image (0)
La tour KBC Artevelde est à présent la plus haute tour de bureaux de Flandre. Elle domine de ses 27 étages le projet de développement urbain ‘The Loop’.
La tour KBC Artevelde est à présent la plus haute tour de bureaux de Flandre. Elle domine de ses 27 étages le projet de développement urbain ‘The Loop’.

KBC ARTEVELDE


Impact de l'environnement de travail et mobilité sur la stratégie immobilière

Le 20 avril 2012, nous avons levé notre verre à l’inauguration de la plus haute tour de bureaux de Flandre. À peine quatre mois plus tard, la tour haute de 119 m, nouveau point de mire de la ville de Gand, devient opérationnelle sous le nom de « Tour KBC Artevelde » et abrite désormais les services administratifs et de support de KBC Banque et KBC Assurance pour les régions de Flandre Orientale et de Flandre Occidentale, jadis largement disséminés.

Pour la seule ville de Gand, on dénombrait déjà six sites différents en activité : Gent Kouter, Gent Kouterdreef, Gent Kortrijksesteenweg, Gent Bellevue, Gent Zuid et le Centre de formation de Merelbeke. S’ajoutaient à ces sites les services de support de KBC Banque et KBC Assurance à Courtrai et Roulers. L’idée de la consolidation des bâtiments administratifs ne date pas d’hier. En 2007 déjà, une vaste étude interne et externe avait été réalisée en vue de la centralisation qui s’achève aujourd’hui. Sofie Dendooven, gestionnaire de projets bâtiments : « L’étude a démontré qu’il serait non seulement plus intéressant financièrement, mais aussi plus efficient et plus respectueux de l’environnement de réunir tous ces services dans un seul et même bâtiment plutôt que de reconduire les contrats de bail existants et de procéder aux indispensables travaux de rénovation des bâtiments existants. Un bâtiment neuf nécessite en effet moins d’entretien, consomme moins d’énergie et permet d’abriter un même nombre de collaborateurs à moindres coûts. L’avantage cumulé en termes de coûts sur une période de 15 ans a été estimé à 25 millions d’euros ».
Par le passé, KBC a acquis une grande expérience de tels mouvements de centralisation et d’optimisation à Bruxelles, Louvain (où le projet De Vesten réunit tous les services de KBC Assurances sur un site unique
adossé à la gare), Malines et Anvers.

Accessibilité
Le site a été choisi sur la base de critères prédéfinis, parmi lesquels le calendrier du projet (période de réalisation de 3 à 5 ans) avait assurément son importance. Ont également été pris en compte : la surface disponible, l’accessibilité en transports privés et en commun et la durabilité. Plusieurs sites ont été évalués sur la base de ces critères et le choix final s’est porté sur la tour flambant neuve du tout nouveau quartier gantois « The Loop ».
Hilde Maes, Directrice de la Politique de rémunération et Gestion des ressources humaines : « La Tour Artevelde répond aux exigences élevées posées par KBC en matière d’accessibilité. Le site est facilement accessible par la route grâce à la liaison avec l’E40 et le ring de Gand. Mais la Tour Artevelde est également aisément accessible en vélo et desservie par des liaisons de tram et de bus directes et fréquentes avec la Gare Saint-Pierre. Grâce à la mise en service du nouveau bâtiment, KBC contribuera à la promotion des transports en commun vers ce site. Nous sommes déjà convenus avec De Lijn d’ajouter des bus supplémentaires sur cette ligne. Quant à ceux qui se rendront sur le site en voiture et participeront au programme de covoiturage, ils seront assurés d’une place de parking. »

Green Building Guidelines
Si l’accessibilité a certes été un critère de sélection important, les « Green Building Guidelines » propres à KBC (guide de la construction et de la transformation durables) ont définitivement fait pencher la balance en faveur de la Tour Artevelde. Elle a ainsi atteint un E67 pour un niveau E maximum fixé à 70, tandis que grâce à une isolation PIR de 12 cm d’épaisseur, combinée à un vitrage et à des profilés de fenêtres performants, un niveau K 32 a été obtenu. Le niveau E de 67 a pu être atteint grâce au choix d’une installation technique écologiquement performante, d’un système de commande intelligent de l’éclairage des bureaux et d’une étanchéité de 3.6.
« Nous avons également opté pour un éclairage à haut rendement qui, d’une part, n’éclaire que quand c’est nécessaire grâce aux détecteurs d’absence et, d’autre part, règle l’intensité lumineuse grâce aux capteurs des appareils d’éclairage. Ces capteurs règlent automatiquement l’intensité lumineuse en fonction de la lumière naturelle incidente (variation en fonction de la lumière du jour). »

Plan au sol rationnel
La tour offre des bureaux de forme quasi carrée d’environ 30 m x 30 m, avec un coeur central accueillant six ascenseurs, des sanitaires et des gaines abritant câbles, conduites et dispositifs techniques. La surface utile est de 640 m² par étage, soit 62 postes de travail, dont 6 aménagés sous forme de cockpit pour les activités nécessitant une grande concentration ou les courtes réunions. Sofie Dendooven : « L’espace de bureaux a été conçu sous la forme d’un espace ouvert, tout en respectant un espace de 10,5 m² par poste de travail. Chaque étage dispose de sa propre unité de services centraux, avec des casiers, un coin courrier, une imprimante et un photocopieur. Chaque étage dispose également de deux systèmes de classement sur roulettes, dans lesquels un espace de classement de 1,5 m est prévu pour chaque collaborateur ». La plupart des étages de la tour ont un agencement type identique.
Seuls les étages 4 à 6 sont différents, car ils sont adaptés aux besoins du centre de formation. Le 24e étage est réservé à la direction et compte 12 bureaux individuels. Au dernier étage (24e) se trouve une salle de réception. KBC a décidé de ne pas acheter de nouveaux meubles et de récupérer le mobilier des bâtiments à vider. Tous les postes de travail sont équipés d’un nouveau plan de travail.
Le centre de formation, les salles de réunion et les salles de réception bénéficient d’un accès sans fil à l’Internet et à l’intranet. Le rez-de-chaussée abrite le restaurant du personnel d’une capacité de 220 places assises, avec vue sur le jardin et possibilité de manger en terrasse l’été.

PLATO
Chez KBC, le « nouveau monde du travail » s’appelle PLATO, ce qui signifie ‘PLAats en TijdOnafhankelijk werken’ (que l’on pourraittraduire par « travailler sans contrainte de lieu ni de temps »). Le concept a déjà été implémenté à Leuven et Bruxelles et est à présent étendu à la Tour Artevelde. L’objectif étant d’implémenter PLATO à l’échelle de l’organisation KBC toute entière.
« Les expériences avec PLATO sont majoritairement positives » constate Hilde Maes. « Les collaborateurs KBC peuvent également travailler de chez eux 1 à 2 jours par semaine, ce qui limite les déplacements, évite les embouteillages… Certains collaborateurs déplorent parfois l’absence d’esprit d’équipe lorsqu’ils travaillent de chez eux, mais KBC s’efforce d’y remédier grâce aux nouveaux moyens multimédias ».
Dans le concept PLATO, plus aucun collaborateur n’a de poste de travail fixe. Chacun choisit où il s’installe lorsqu’il arrive le matin. Tenant compte des congés, formations… ce concept permet également de réduire le nombre de postes de travail à 80 % du nombre total de collaborateurs. Chaque collaborateur dispose d’un casier personnel où ranger ses effets personnels, ainsi qu’un PC portable. L’espace de bureaux est également dépourvu d’armoires. Les archives de chaque étage sont centralisées dans plusieurs systèmes de classement sur roulettes. Chaque collaborateur y dispose d’un espace de classement de 1,5 m.
Sofie Dendooven : « En guise de préparation à ce projet de déménagement, quelques services (tels que crédits et assurances) sont passés à l’archivage numérique dans le but de minimiser le volume de “dossiers vivants” à déménager vers la Tour Artevelde ».

Emménagement échelonné
Le promoteur a livré le bâtiment à la mi-mai 2012, après quoi KBC a pu entamer les travaux d’aménagement. Ils consistaient à placer quelques cloisons intérieures, à apposer la signalisation et à installer le mobilier. Conformément au planning, la Tour Artevelde commencera à se remplir progressivement à partir de septembre. Le premier à emménager sera le centre de formation pour la Flandre Orientale et la Flandre Occidentale, qui était précédemment établi à Merelbeke. Les collaborateurs des autres services administratifs déménageront ensuite. Quelque 400 informaticiens seront employés. Le bâtiment offre au total 1.200 postes de travail, ce qui fait de KBC un employeur actif majeur en Région flamande. Le but est de boucler toute l’opération de déménagement d’ici fin 2012.
Les collaborateurs sont informés systématiquement de l’avancement du projet via les intranets. Pendant les mois d’été, des visites guidées du nouveau bâtiment ont également été organisées, afin de permettre aux collaborateurs concernés de se familiariser avec les lieux.
« Le nouveau site offre des possibilités plus étendues de travail sans contrainte géographique, un aspect important pour les collaborateurs dans l’optique d’un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Nous sommes convaincus que cela profitera à la satisfaction du personnel », conclut Hilde Maes. 



Last update: 16/10/2017 10:05:46